T’es donc ben fou

Le sens premier du mot «fou» est similaire des deux côtés de l’Atlantique.  Un fou québécois et un fou français sont également dérangés. Toutefois, le mot fou se retrouve dans plusieurs expressions québécoises dont le sens peut échapper aux Français.

1 — Fou raide veut dire « complètement fou » ou « très excité ».

— Il suffit que quelqu’un coupe Jules sur la route pour qu’il devienne fou raide.

— À la première neige, mes élèves deviennent fous raides. Ce n’est plus le temps de leur expliquer les accords du participe passé.

2 — Fou braque signifie  « déjanté, cinglé, excessif». Cette expression est plus intense que « fou raide ».

— Jules me regardait avec ses yeux de fou braque. Je ne sais jamais comment réagir dans ces moments-là.

— Le spectacle était fou braque. C’était trop éclaté à mon goût.

3 — Fou de toi signifie « follement amoureux de toi ». Cette locution est tiré de l’anglais «I’m crazy about you».

— Je suis fou de toi depuis l’école secondaire.

— Jules est fou de toi. Il est même prêt à quitter son emploi pour te suivre en Abitibi.

4 — Être fou comme un balai c’est « ne pas tenir en place, être très excité, agité, parce qu’on est heureux ».

— C’est Noël dans deux jours. Mes enfants sont fous comme des balais.

— Julie était folle comme un balai quand elle a su que Jules acceptait de payer pour les services d’une femme de ménage.

5 — Être fou comme de la marde est parfois synonyme de fou comme un balai, mais dans un registre plus cru, plus vulgaire. Cela signifie alors « ne pas tenir en place, être très excité, agité, parce qu’on est heureux ». Par contre, il peut aussi vouloir dire « être incontrôlable ». Il faut se fier au contexte pour déduire le bon sens.

— Quand elle a vu Brad Pitt en personne, elle est devenue folle comme de la marde.

— Dès que Jules boit, il devient fou comme de la marde. Dans ces moments-là, il ne faut surtout pas le chercher.

Pour en savoir plus sur cette expression, nous vous invitons à lire l’article détaillé Le sens québécois d’être fou comme de la marde

Lâcher son fou

L’expression lâcher son fou signifie « donner libre cours à son envie de bouger, de s’amuser, de faire la fête ».

— J’ai hâte que le confinement se termine. Je vais enfin pouvoir lâcher mon fou.

— Mon professeur de théâtre m’a dit que j’étais trop réservé, qu’il fallait que j’apprenne à lâcher mon fou. Je crois qu’aujourd’hui, il regrette de m’avoir donné ce conseil. Il me trouve maintenant fou comme un balai.

À noter que cette expression reste au masculin, même si c’est une femme qui désire lâcher son fou.

Un fou dans une poche

L’expression un fou dans une poche se traduit par « franchement, pour qui me prends-tu? »

— Quoi? Tu veux que je te donne un dépôt? Ben oui, un fou dans une poche!

Un fou dans une poche peut aussi vouloir dire « il va de soi que j’ai profité de l’occasion ».

— Ben oui, j’ai accepté son offre! Eille, un fou dans une poche!

Les deux sens de t’es don’ ben fou!

«T’es donc ben fou» peut être une façon de remercier quelqu’un avec tendresse.

— Tu m’as apporté des fleurs! T’es donc ben fou!

Par contre, «t’es don’ ben fou», dit sur un ton tranchant, signifie «tu es dérangé».

Il faut donc faire attention au ton que vous employez lorsque vous dites «t’es donc ben fou». Cela vous évitera de faire un fou de vous (faire un fou de soi), un calque de l’anglais «to make a fool of oneself», c’est-à-dire « se rendre ridicule ».

Il y en a pour les fins et les fous

Au Québec, nous avons donc beaucoup d’expressions utilisant le mot fou. En fait il y en a pour les fins et les fous, c’est-à-dire qu’il y en a pour tout le monde.

Et dans ce contexte, le mot fin signifie quelqu’un d’intelligent, de subtil. «Fin» peut aussi être utilisé comme un adjectif pour dire qu’une personne est gentille, agréable.

— Tu es l’homme le plus fin que je connaisse.

— Ta mère est assez fine (tellement gentille)! Elle nous reçoit toujours avec générosité, peu importe l’occasion.

Si vous désirez découvrir d’autres mots du Québec, n’hésitez pas à consulter notre dictionnaire québécois.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.