Articles

Vendre un frigidaire à un Eskimo

L’expression «vendre un frigidaire à un Eskimo» est utilisée pour parler des talents de vendeur d’une personne, de son charme, de sa capacité à se sortir du pétrin grâce à ses habiletés sociales.

Lire la suite

Ça torche, l’ambiguité

Au début des années 2000, les adolescents du Québec ont commencé à utiliser le «ça torche» en lui donnant le sens de « c’est formidable », « c’est très fort ».

Lire la suite

Je suis tanné

Au Québec, le verbe tanner signifie aussi « agacer », « mettre à bout de patience, rendre incapable de tolérer une situation plus longtemps ». Son usage est très fréquent. Pour peu que vous portiez attention, vous risquez de l’entendre souvent.

Lire la suite

Arrête donc de pigrasser

À l’origine, le verbe pigrasser, qui nous vient d’une langue d’oïl, signifiait « patauger » dans la vase ou dans la boue. Presque disparu ailleurs dans la Francophonie, pigrasser a survécu au Québec même si son utilisation est plutôt rare. Ma fille a pigrassé durant tout le souper. Tant pis, elle a…

Lire la suite

As-tu serré la balayeuse dans le garde-robe?

As-tu serré la balayeuse dans le garde-robe? Cette question, en apparence banale pour un Québécois, recèle trois défis de compréhension pour les francophones d’Europe et d’Afrique. Jules serre la balayeuse dans le garde-robe. Le sens québécois du verbe serrer Peu de Québécois le savent, mais le verbe serrer utilisé comme…

Lire la suite

Se faire griller au Québec

Pour les vacanciers d’Europe qui veulent se prélasser sur le bord de l’un de nombreux lacs, sachez qu’au Québec, on bronze peu, mais on «grille» beaucoup. Eh oui, comme les saucisses.
Par contre, nous pouvons pas interchanger ces verbes dans d’autres contextes. Par exemple, nous pouvons griller de la viande, mais nous ne pouvons pas la bronzer.

Lire la suite