Articles

La sauce est pleine de mottons

Le mot québécois « motton » déroute nos cousins de la francophonie. De plus, il possède plusieurs sens, dont celui de « grumeau ». Par extension, le mot motton veut aussi dire « petits morceaux de matières compactes ». Venez découvrir les autres sens en lisant cet article.

Lire la suite

La guédille au nez

Le mot «guédille» porte à confusion. Ce mot à la sonorité si amusante peut signifier deux choses très différentes, qu’il ne faut surtout pas confondre. La guédille est la petite goutte de morve qui nous pend parfois au bout du nez ou un pain à hot-dog fourré d’une salade au homard.

Lire la suite

Avoir une poignée dans le dos

L’expression «avoir une poignée dans le dos» signifie « être naïf, être crédule ». Les gens qui ont une poignée dans le dos « se font prendre pour des valises », une autre amusante expression québécoise qui veut aussi dire être naïf, être crédule.

Lire la suite

Avoir du front tout le tour de la tête

L’expression «avoir du front» signifie avoir du toupet, être effronté, être téméraire. Et «avoir du front tout le tour de la tête» est la version superlative d’«avoir du front». Cette expression est synonyme d’avoir un front de bœuf, une autre expression québécoise. Et finalement, «avoir un air de bœuf» veut dire avoir l’air bête, l’air maussade.

Lire la suite

Fournir à la demande

Au Québec, nous employons le l’expression «fournir à la demande» comme synonyme de « répondre à la demande, suffire à la tâche, suivre le rythme ». Elle est habituellement employée dans une tournure négative. Elle signifie alors « être débordé, être submergé par une tâche ».

Lire la suite

Jouer fessier

L’expression « jouer fessier » signifie « agir de façon très prudente, ne prendre aucun risque ». Cette expression possède habituellement une légère connotation négative. On sous-entend alors un manque de courage, une prudence injustifiée. Les gens qui « jouent fessier » adhère au dicton « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ».

Lire la suite

Être sur les nerfs ou sur le gros nerf

Le mot nerf se retrouve au centre de nombreuses expressions québécoises très colorées qui sont autant de façons de dire notre énervement.
«Être sur le gros nerf» ou «être sur les nerfs» signifie « être très nerveux, très anxieux ».

Lire la suite