Se péter les bretelles

Difficile de croire que nos cousins français n’utilisent pas l’amusante expression Se péter les bretelles.

1 — L’expression Se péter les bretelles veut dire : être fier de soi. «Il se pète les bretelles depuis qu’il a obtenu sa promotion.»

2 — Elle peut aussi vouloir dire se vanter. «Il n’arrête pas de se péter les bretelles depuis qu’il a passé à la télévision.»

3 — Cette tournure est aussi utilisée dans un sens d’avertissement, de mise en garde. «On devrait cesser de nous péter les bretelles avec notre système de santé gratuit, nos urgences débordent.»

Péter plus haut que le trou, péter de la broue

Le verbe péter se retrouve aussi dans l’expression péter plus haut que le trou, synonyme de péter plus haut que son cul.

Nous utilisons aussi péter de la broue comme équivalent d’essayer d’en imposer, de faire de l’esbroufe.

«Il n’arrête pas de péter de la broue depuis que le président de la compagnie l’a reconnu à une soirée.»

Selon le contexte, le mot broue, tiré de brew, signifie bière, mousse ou écume.

«Je vais prendre une petite broue avant de retourner à la maison.»

«Il te reste de la broue dans la moustache.»

«Attention, le taureau a de la broue autour de la gueule.»

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris