Se péter les bretelles

Il nous est difficile de croire que nos cousins français n’utilisent pas l’amusante expression se péter les bretelles.

Cette expression évoque une personne qui tire sur ses bretelles et les relâche pour attirer l’attention en les faisant claquer. Elle signifie « être très fier de soi, se vanter, afficher une autosatisfaction ostentatoire ».

L'expression québécoise «se péter les bretelles »
Crédit photo : Cyanotype, via Wikimedia Commons

— Depuis qu’il est passé à la télévision pour parler de son livre sur les vins, Jules n’arrête pas de se péter les bretelles. Il est devenu imbuvable.

— Mon patron se pète les bretelles depuis que nous avons dépassé l’objectif de ventes. Pourtant, c’est nous qui travaillons sans relâche pendant que Monsieur joue au golf.

— Chaque fois que Jules réalise un bon coup, il se pète les bretelles pendant des heures. Il gâche tout.

Il n’y a pas de quoi se péter les bretelles

Nous utilisons souvent la variante il n’y a pas de quoi se péter les bretelles pour exprimer une critique, une déception ou une frustration face à une situation déplaisante.

— On se vante que notre système de santé est gratuit, mais avec le temps d’attente aux urgences, il n’a vraiment pas de quoi se péter les bretelles.

— Justin Trudeau se vante de son engagement écologique. Pourtant il n’a pas de quoi se péter les bretelles devant les caméras : par tête de pipe, le Canada est le plus grand pollueur de la planète.

Il n’est pas nécessaire d’apposer il n’y pas de quoi pour exprimer une critique.

— J’ai hâte que certains fonctionnaires arrêtent de se péter les bretelles avec notre système d’éducation. Nous n’avons jamais autant eu de décrocheurs (élèves qui abandonnent l’école avant la fin de la période de scolarité obligatoire).

Pour terminer, en plus de se péter les bretelles, il nous arrive aussi de péter de la broue. Ces deux expressions sont équivalentes. Péter de la broue signifie donc « se mousser avec excès, se vanter, faire de l’esbroufe ».

Pour terminer, le verbe péter se retrouve aussi dans l’expression péter plus haut que le trou, synonyme de péter plus haut que son cul.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris