Viens me jaser un brin, mais sans la mémère

Au Québec, le verbe jaser est surtout utilisé comme un synonyme de bavarder agréablement, causer avec quelqu’un.

Jaser : dictionnaire québécois

— Viens prendre une bière à la maison. Ça fait longtemps qu’on n’a pas jasé ensemble.

— C’était la première fois qu’on se rencontrait et on a jasé toute la nuit.

— Mes étudiants sont trop occupés à jaser pour m’écouter.

Jaser peut aussi avoir une connotation négative. Son sens se rapproche alors de celui de tenir des propos indiscrets ou malfaisants.

— Ginette, c’est une vraie pie. Elle jase en mal de tout le monde, même de ses amis.

Ça va faire jaser

L’expression faire jaser signifie lancer des discussions ou faire courir des rumeurs.

— À la réception de Noël, évite de danser avec le patron. Ça pourrait faire jaser.

— Le voisin a commencé à sortir avec une femme 30 ans plus jeune que lui. Ça va faire jaser dans le village.

— Tu peux être certain d’une chose dans la vie. Quoi que tu fasses, ça fera toujours jaser les jaloux.

Avoir de la jasette

Le mot jasette signifie conversation, généralement à bâtons rompus.

— Ma voisine a de la jasette. Il ne faut jamais lui demander comment elle va, sinon, on reste pris pour une heure.

Piquer une jasette est synonyme de faire un brin de causette.

— Excuse-moi de mon retard, j’ai piqué une petite jasette à la pharmacie, et je n’ai pas vu le temps passer. »

Ils ont placoté ensemble

Le verbe placoter signifie bavarder de choses sans importance.

— Ma belle-mère placote des heures et des heures au téléphone chaque jour.

— Nous avons placoté en prenant des beignes et du café plutôt que d’aller manifester. Je me sens un peu honteux.

Le mot placotage est généralement employé dans le sens de commérages, de ragots. Une dimension péjorative lui est presque toujours collée.

— N’écoute pas ce qu’elle dit, c’est juste du placotage.

— Quand on travaille dans une grosse boîte, il faut s’habituer aux placotages de corridors.

La mémère mémère

Au Québec, nous utilisons le verbe mémérer comme un synonyme de cancaner.

— On a méméré un peu, mais on a rien dit de très méchant.

— Ma belle-mère mémère sans arrêt. C’est plus fort qu’elle.

— Je sais que je ne devrais pas, mais j’aime ça mémérer un brin. Ça me détend.

Les mémères ne se ressemblent pas toutes

Le nom ou l’adjectif mémère a trois sens distincts : commère, personne très bavarde ou vieille grand-mère.

— La maudite mémère, elle passe ses journées à rapporter toutes les rumeurs du quartier.

— Richard est une vraie mémère, il peut parler des heures sans prendre son souffle.

— Va dire merci à Mémère pour son beau cadeau.

Mémère n’a pas de forme masculine quand il est employé comme un synonyme de commère. Cela n’empêche toutefois pas certains hommes d’être de vraies mémères.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris