Le petit senteux n’arrête pas d’écornifler

Au Québec, le mot senteux désigne une personne curieuse, qui aime mettre son nez dans les histoires des autres et qui fait preuve d’indiscrétion.

Dictionnaire québécois : les mots senteux, belette et écornifleux.

Mon voisin est un senteux de la pire espèce.

— Le petit senteux ne peut pas s’empêcher de fouiner partout. C’est une vraie peste.

— Si tu trouves que sa mère est senteuse, attends de rencontrer sa grand-mère.

— Elle passe sa vie à regarder par la fenêtre. C’est la pire senteuse du quartier.

Une vraie belette

Au Québec, la belette est un mammifère carnivore de petite taille et au corps allongé. Dans la langue familière, la belette est aussi une personne curieuse, comme une fouine en Europe.

— Mon mari fouille dans ma sacoche quand je suis absente. Quand je pense qu’on dit que ce sont les femmes qui sont des belettes.

— Je n’ai pas marié une femme, j’ai marié une belette. Je n’ai plus aucune intimité.

— Mon nouveau collègue de bureau est une vraie belette. Il est toujours à l’affût du moindre ragot.

Une voisine écornifleuse

Le mot écornifleux, ou écornifleur, désigne une personne indiscrète qui surveille les gens.

— On ne peut jamais avoir la paix. Il y a toujours des écornifleux qui se mêlent de tout.

— Ce n’est pas une maison de retraite, c’est un repère d’écornifleux.

— Je dois l’avouer. Plus je vieillis, plus je deviens écornifleux.

Le verbe écornifler décrit l’action d’épier, de surveiller les faits et gestes des autres.

— Depuis qu’il s’est acheté des jumelles, il passe ses journées à la fenêtre à écornifler tous les voisins.

— Je déteste mon voisin. Son seul passe-temps, c’est d’écornifler. Je l’ai même surpris à fouiller dans nos poubelles.

En résumé, malheur à ceux qui ont des écornifleux, des senteux ou des belettes comme voisins. Leur vie deviendra le sujet des ragots, ou des mémérages, du quartier.

 

Venez découvrir les mots québécois mémère, mémérage, placoter, placotage, jaser et jasette.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris