Se garder une petite gêne

Pour nos cousins de l’extérieur du Québec, nous désirons clarifier le sens de trois phrases entendues aux nouvelles au cours des derniers jours : « Les médecins devraient se garder une petite gêne »; « Justin Trudeau ne s’est pas enfargé »; et « Philippe Couillard est tanné ».

Se garder une petite gêne

« Certains médecins pourraient se garder une petite gêne avant de se plaindre des demandes du gouvernement. »

L’expression se garder une petite gêne a gagné en popularité au cours des dernières années. Elle est synonyme de « se retenir, rester discret, faire preuve de réserve, de circonspection ».

— Durant la guignolée des médias, certains donateurs auraient dû se garder une petite gêne.

La commentatrice a utilisé l’expression se garder une petite gêne pour critiquer certaines personnes qui venaient donner 20 dollars à bord de leurs voitures rutilantes, probablement attirés par les caméras des médias et la possibilité de passer aux nouvelles.

Guignolée : collecte d’argent et de nourriture au profit des gens dans le besoin durant la période de Noël.

Justin Trudeau ne s’est pas enfargé

« Justin Trudeau ne s’est pas enfargé durant sa première période de questions. Les partis d’opposition… »

Le verbe enfarger veut dire « faire trébucher quelqu’un ». Dans sa forme pronominale, le verbe s’enfarger est synonyme de « perdre l’équilibre, se prendre les pieds dans quelque chose, s’empêtrer ».

En utilisant le verbe enfarger, le commentateur voulait illustrer que Justin Trudeau n’a pas fait de faux pas lorsqu’il a été bombardé de questions à sa première sortie, en tant que premier ministre, à la Chambre des communes.

— Encore une fois, Gaétan Barette ne s’enfarge pas dans les fleurs du tapis.

L’expression s’enfarger dans les fleurs du tapis signifie « s’arrêter à des détails, des difficultés imaginaires ». Employé dans sa forme négative, cette expression veut habituellement dire « aller de l’avant sans hésitation ». Mais appliquée au ministre Barrette, cette expression signifie qu’il a foncé droit devant, sans se soucier des critiques, car il faut savoir que ce politicien fait rarement dans la dentelle.

Je suis tanné

« Je suis tanné » a lancé le premier ministre québécois après qu’une journaliste lui a posé une question sur l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti.

Au Québec, être tanné ou se tanner veut dire « en avoir assez, avoir dépassé sa limite, ne plus être capable d’endurer une situation ». Philippe Couillard, le premier ministre québécois, paraissait exaspéré d’avoir encore à expliquer sa position sur ce projet d’exploration pétrolière.

— Moi, je suis tannée des gens qui se plaignent le ventre plein, a commenté une passante à un vox pop sur les revendications des médecins spécialistes.

Dans ce contexte, être tanné signifie aussi « en avoir marre ».

Si vous désirez découvrir plus de mots québécois, nous vous invitons à découvrir notre dictionnaire québécois en ligne.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris