Je dis en québécois, tu dis en français : Noël

Ce texte à quatre mains a été écrit par Vincent Guérineau de la France et de Patrice Hudon du Québec.

Alors, est-ce que tu es prêt pour ton « magasinage » des Fêtes?

Patrice Au Québec, on est très friand de magasinage.

Vincent Ah, le fameux « magasinage », l’équivalent de notre shopping. Je l’aime beaucoup celui-là! C’est l’un des premiers mots québécois qui a surpris mon oreille en arrivant chez vous. Magasinage et la locution faire l’épicerie qui correspond à faire les courses en France.

magasinage en québécois = shopping en France

Vas-tu profiter des ventes d’avant Noël?

Vincent Tout à fait! Je prévois de faire du « magasinage » pour faire découvrir les plats québécois à ma famille, poutine et pouding chômeur (gâteau doré avec sauce au caramel) en tête : miam!

Patrice Tu sais que dans ce cas-ci, le mot vente ne désigne pas l’action de vendre, au sens premier du terme, mais bien rabais, soldes.

Vincent Tu veux dire que je vais bénéficier de réductions sur l’achat des cadeaux de Noël? Gé-nial! De l’autre côté de l’Atlantique, nous devons attendre début janvier pour les soldes.

Patrice Et pour continuer sur le sujet, nos ventes d’entrepôt, ventes d’écoulement et ventes d’inventaire correspondent à vos liquidations.

Vincent Cela me fait penser à un déstockage, l’utilisez-vous aussi au Québec?

Patrice Non, je n’ai jamais entendu ce mot.

Vincent Ça donne des slogans comme : « déstockage massif » qui provoque des cohortes d’acheteurs effrénés, un peu comme le Black Friday aux États-Unis.

Est-ce qu’on t’a invité à te tirer une bûche?

Patrice Nous utilisons l’expression tire-toi une bûche pour inviter une personne à s’assoir avec nous. Quoique cette expression soit de moins en moins utilisée, elle survit encore, surtout dans des moments de festivités.

— Ne reste pas debout à ne rien faire, tire-toi une bûche et viens boire un coup avec nous.

Vincent Oui, je l’ai entendue. C’était justement pour rejoindre des amis autour d’un feu de camp l’été dernier. Après les explications sur le sens de cette expression, j’y ai grillé mon premier marshmallow (guimauve)!

Patrice L’expression Tire-toi une bûche remonterait à l’époque où les habitants de la Nouvelle-France se servaient de troncs d’arbres coupés comme chaises. Prête l’oreille, tu devrais entendre cette expression durant les Fêtes.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris