Pas de chicane dans ma cabane

L’expression pas de chicane dans ma cabane signifie qu’on ne veut pas de dispute dans sa maison. Pour bien comprendre cette expression, il faut savoir qu’au Québec, le sens le plus commun du mot chicane est querelle ou prise de bec.

Le sens de l'expression québécoise « pas de chicane dans ma cabane»

— Quand Jules est de mauvaise humeur, il cherche toujours la chicane.

— Je ne me chicane jamais. Je préfère taire mes opinions.

— Jules ne comprend pas pourquoi j’ai choisi le métier de policier, moi qui déteste les chicanes.

On peut ne pas vouloir de chicane, mais on peut aussi vouloir mettre la chicane dans la cabane. On sème alors la pagaille, la discorde, la zizanie.

— Ça n’a pas pris dix secondes avant que Jules réussisse à mettre la chicane dans la cabane.

La chicane peut aussi «poigner» dans la cabane. Dans ce contexte, le verbe québécois pogner est synonyme de faire rage. À noter que le verbe poigner se prononce «pogner».

— La chicane a poignée dès que Jules est entré dans le salon.

Pas de chicane dans ma cabane, pas de cochon dans mon salon

Nous ajoutons «pas de cochon dans mon salon» à l’expression lorsque nous cherchons une manière amusante d’atténuer un début de tension, pour désamorcer une discussion qui s’annonce mal, pour faire cesser une querelle .

Chicane de clocher

La chicane de clocher est la version québécoise de l’expression française une querelle de clocher.

— Le développement de la région est ralentit par toutes les chicanes de clocher.

— Pendant qu’on fait face aux dangers de la mondialisation, nos élus perdent leur temps en chicanes de clocher.

— Les deux curés se boudent. C’est littéralement une chicane de clocher.

Être en chicane

L’expression «être en chicane avec quelqu’un» est synonyme d’être brouillée avec quelqu’un.

— Jules est en chicane avec sa sœur depuis quatre ans.

— Je suis en chicane avec mon ex depuis que nous nous sommes séparés.

— On dirait que Julie doit toujours être en chicane avec quelqu’un pour être heureuse.

Je me suis fait chicaner

Le verbe chicaner signifie réprimander, gronder, disputer. On peut chicaner quelqu’un, mais généralement on se fait chicaner.

Jules se faire encore chicaner par sa mère.

Jules se faire encore chicaner par sa mère.

— Je dois répéter mes devoirs (leçons), sinon ma mère va me chicaner.

— Je déteste mon frère. C’est lui qui fait des mauvais coups et c’est moi qui me fais chicaner.

— Mon patron me chicane comme si j’avais cinq ans. C’est très humiliant.

À la prochaine chicane

Étrangement, la locution à la prochaine chicane est une façon amusée et courtoise de se dire au revoir.

— Cette article est terminé. Merci, à la prochaine chicane.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris