Nounoune, nono ou moumoune?

Le mot nounoune, qui vient de faire son entrée dans le Larousse, signifie « personne ou chose stupide ou sans intérêt ». Ce mot peut être utilisé comme adjectif ou comme nom commun.

Les blondes ont souvent la réputation d’être nounounes.

— Mes étudiants sont dissipés et j’en ai toujours quelques-uns qui posent des questions nounounes pour faire rire les autres.

— Quoi? Tu as signé le contrat sans le lire! Je savais que tu étais nounoune, mais pas à ce point-là.

— As-tu vu la nouvelle copine de Jules? Est-ce que tu trouves qu’elle est un peu nounoune sur les bords?

Nono n’est pas le diminutif de nounoune, mais sa version masculine. Un nono et une nounoune sont donc deux individus distincts qui sont aussi idiots l’un que l’autre.

— Jules n’a pas pu terminer ses études, mais ça ne fait pas de lui un nono pour autant. Au contraire, c’est lui qui réussit le mieux en affaires.

— Parce que j’ai 55 ans, les plus jeunes pensent que je ne connais rien en informatique. Au bureau, ils croient que je suis juste un gros nono.

On dit aussi d’un nono qu’il est niaiseux comme vous pouvez le lire dans l’article Niaiseux, niaisage et autres niaiseries québécoises.

Moumoune ou nounoune?

Il faut éviter de confondre nounoune avec moumoune, un autre québécisme. Le mot moumoune signifie « personne délicate, sensible, peu résistante ». Il peut être utilisé comme nom ou comme adjectif. Dans les deux cas, il est péjoratif.

À la place de moumoune, les Français diraient mauviette ou gonzesse. Ces deux insultes sont comprises par les Québécois, même si elles sont peu utilisées. Au Québec, cela fait même un peu moumoune de traiter quelqu’un de mauviette. C’est un peu l’arroseur arrosé!

— Je trouve que les jeunes d’aujourd’hui sont beaucoup plus moumounes que ne l’étaient ceux de notre génération. Mais mon père disait la même chose de nous.

— Le football américain, ça c’est pas un sport de moumounes! se vantait un Américain du Texas à des sportifs français qui jouaient au soccer.

— Quand l’infirmière m’a piqué, je me suis évanoui. J’ai eu l’air d’une vraie moumoune.

L’utilisation de nounoune et de moumoune n’est pas exclusive. Une nounoune peut aussi être une moumoune. Et une moumoune peut être un nono.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris