Une montée de lait

L’expression québécoise avoir une montée de lait signifie avoir un accès de mauvaise humeur (généralement sans justification réelle), exprimer son indignation ou s’énerver fortement.

Montee-de-lait-dictionnaire-expressions-quebecoise

Cette expression tire probablement son origine de la soupe au lait qui déborde rapidement de la casserole quand on la chauffe. D’ailleurs, l’expression «monter comme une soupe au lait», aujourd’hui presque disparue de l’usage dans la francophonie, lui est presque synonyme.

— Je n’ai pas compris les raisons de la montée de lait du patron ce matin.

— Tu ne vas pas nous faire une autre montée de lait parce que personne n’a préparé le café !

— Le prix de l’essence a encore augmenté. J’en connais plusieurs qui vont faire une montée de lait.

— Veuillez m’excuser pour ma montée de lait de ce matin. J’ai perdu patience sans raison.

— Je n’écoute plus la radio. Je ne suis plus capable d’entendre les montées de lait des animateurs.

 Du brasse-camarade

Les montées de lait peuvent dégénérer en brasse-camarade. Ce mot composé signifie discussion vive, prise de bec, bousculade ou échange violent (verbal ou physique).

— Les nouvelles mesures d’austérité risquent de provoquer pas mal de brasse-camarade au sein des forces syndicales.

— Un nouvel épisode de brasse-camarade a eu lieu entre les policiers et les étudiants.

— Il y a toujours un peu de brasse-camarade à la fin de la partie, mais ça reste malgré tout relativement civilisé.

 Tiraillage : du brasse-camarade plus doux

Au Québec, nous avons ajouté le suffixe «age» au verbe «tirailler» pour créer le nom tiraillage, synonyme d’accrochage, de dispute ou de querelle. Bien qu’exaspérant, le tiraillage est généralement sans gravité.

— Ce matin à la partie de foot, il y a eu du tiraillage, mais rien de sérieux.

— Un parti politique qui mettrait fin au tiraillage au conseil municipal serait réélu sans difficulté.

— Nos réunions de copropriété, c’est des heures de tiraillage inutile.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris