Elle ne marchait pas sans sa marchette

Nous vous présentons trois extraits de journaux pour vous aider à comprendre les mots et les expressions québécoises. Vous découvrirez les sens du mot marchette, du verbe crinquer et de l’expression virer sur un dix cents.

Elle ne marchait pas sans sa marchette

Rabii Rammal a écrit dans l’une de ses chroniques de La Presse :

«J’ai eu la chance de connaître mon arrière-grand-mère (…) Décédée à 100 quelques années. Elle ne marchait pas vraiment sans sa marchette

Au Québec, une marchette est un petit véhicule à roulettes dans lequel on place un jeune enfant pour qu’il puisse se déplacer en position verticale ou un appareil formant un cadre de marche sur lequel les personnes à mobilité réduite prennent appui pour se déplacer.

— Elle avait les jambes aussi maigres que les pieds de sa marchette.

— Je n’arrêterai jamais de danser, même si je dois y aller avec une marchette.

— Ça m’a donné un choc de voir mon père avec une marchette. Je ne le croyais pas si affaibli.

Virer sur un 10 cents

Dans l’une de ses chroniques, Marc Cassivi a cité Éric Lapointe :

«La voix (…) C’est une grosse machine de télé. Un gros paquebot qui ne vire pas sur un 10 cennes

L’expression virer sur un dix cents signifie donc bouger rapidement, s’adapter promptement, réagir vivement. Par extension, ne pas se virer sur un dix cents veut dire être lent à réagir.

Dans cette expression, le verbe virer est synonyme de tourner. Quant au dix cents (qui est prononcé «dix cennes»), c’est une pièce de monnaie. Au Canada, le «dix cents» est, par la taille, la plus petite pièce de monnaie.

On peut se virer, se revirer, se tourner ou se retourner sur un dix cents. Toutes ces variations sont synonymes. On utilise aussi l’expression «être vite sur ses patins» pour dire que quelqu’un réagit rapidement.

Tu m’as crinqué

La journaliste Émilie Côté a cité Julie Snyder dans son article René Angélil, un homme et sa marque :

L’animatrice a gagné la confiance d’Angélil en 1996. Elle était prête à se rendre à Vancouver en avion pour convaincre l’imprésario de Bryan Adams de diffuser un duo avec Céline Dion filmé à Cannes. René Angélil lui a alors dit: « Tu m’as crinqué. D’habitude, c’est toujours moi qui veux plus que les autres. »

Dans ce contexte, le verbe crinquer signifie remonter, stimuler, donner un coup de fouet. Il est tiré du verbe anglais to crank : démarrer un moteur par l’action d’une manivelle.

Pour découvrir les autres sens du verbe crinquer, nous vous invitons à lire l’article Crinqué ben raide.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris