Les Québécois caillent parfois dans leur lit

Il arrive que les Québécois caillent, mais ne vous inquiétez pas chers cousins français. Durant de votre prochain voyage au Québec, vous ne verrez pas de Québécois se transformer soudainement en caillots de lait ou de sang.

Au Québec, nous utilisons parfois le verbe cailler comme synonyme d’être épuisé. Ce sens est inconnu en Europe. Le verbe cailler représente donc un défi de compréhension pour les différentes communautés francophones.

Pour compliquer encore plus nos échanges, le verbe cailler veut aussi dire avoir froid en France. Ce sens est inconnu au Canada, où pourtant, il fait très froid.

— Je suis en train de cailler, je vais aller me coucher.

— Après un gros souper, je caille toujours sur le sofa pendant au moins une heure.

— C’était notre première rencontre en tête à tête, et Julie a caillé toute la soirée.

Cailler ou canter?

Le mot canter est aussi synonyme d’être fatigué, s’assoupir.

— Tu cantes. Tu devrais aller te coucher.

— Dès que je bois une bière, je me mets en canter, dans les deux sens du terme.

En effet, canter peut aussi vouloir dire pencher, incliner.

— Le bateau cantait dangereusement.

— Après les grands vents, mon mur de briques s’est mis à canter. Je dois trouver un maçon. Je haïs ça être propriétaire!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris