Les dattes sont passées date

Les Québécois ont souvent recours à l’expression passé date comme équivalent de périmé, expiré ou passé de mode. Passé date est une traduction littérale de past due anglais. L’emploi de cet anglicisme est critiqué, mais il est néanmoins très présent dans la langue parlée.

— Beurk, les dattes sont passées date.

— Je viens de remarquer que le yaourt que j’ai acheté ce matin est passé date depuis trois mois.

— J’ai été malade. J’ai mangé du poulet qui était passé date depuis au moins dix jours.

Nous utilisons aussi l’expression «passé date» pour dire que quelque chose est dépassé ou démodé.

— Votre site web est passé date. Il faudrait vraiment rajeunir la présentation.

— Au travail, avec toutes les nouveautés technologiques, je me sens passé date.

— Tu travailles encore avec le système d’exploitation XP ? Ça fait un petit bout qu’il est passé date.

À date, c’est bon

Nous utilisons aussi À date et jusqu’à date (tiré de l’anglais up to date) pour dire maintenant, jusqu’ici, à ce jour.

Par exemple,  quelqu’un qui tombe du toit d’un gratte-ciel pourrait dire :

— Il ne faut pas que je m’inquiète. À date, tout va bien.

À date et jusqu’à date sont très courants au Québec.

— À date, je n’ai reçu aucune plainte.

Comment va ta nouvelle voiture? Jusqu’à date, tout va bien. Je me croise les doigts.

 

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris