Le choc culturel et le choc thermique

Les Français qui s’installent au Québec éprouvent parfois un choc culturel, mais ils vivent surtout un choc thermique.

Voici les quelques mots et expressions liés à l’hiver, l’épreuve annuelle des Québécois.

  • Avoir la guédille au nez : avoir la goutte au nez
  • Charrue : chasse-neige, déneigeuse
  • Frette : froid, très froid
  • Il fait un temps de chien ou un temps de cochon : il fait très mauvais temps
  • Poudrerie : blizzard
  • Slush, sloche : mélange de neige fondante et d’eau. Aussi, un jus fabriqué avec de la glace concassée et aromatisée.
  • Souffleuse : chasse-neige à soufflerie

À ne pas confondre :

  • Chauffer son char veut dire conduire sa voiture et non la réchauffer.
  • Chaud veut aussi dire ivre.
  • Ces mots combinés peuvent donner cette étrange phrase pour un non-Québécois : « Il a chauffé son char ben chaud » qui se traduit par  « Il a conduit sa voiture en état d’ébriété. »

Expression

  • J’ai déjà vu neiger veut dire « J’ai de l’expérience. » « Je te vois venir. » « Tu ne me la feras pas »

Note : au Québec, la pelle sert principalement à déblayer la neige. L’expression rouler une pelle (synonyme de baiser profond) est méconnue. Nous disons plutôt donner un french kiss, ou tout simplement frencher.

Si vous désirez découvrir d’autres mots liés à l’hiver, nous vous invitons à consulter l’article divers mots d’hiver en québécois .

 

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris