Buanderie, laver au bon endroit

En France, la buanderie n’est pas un établissement commercial, mais un local aménagé dans une maison pour y faire la lessive. Au Québec, nous parlons plutôt de la salle de lavage comme lieu pour faire la lessive à l’intérieur d’une maison.

—  J’ai fait des rénovations à la salle de lavage. Je n’avais pas le choix avec mes quatre adolescents qui s’habillent comme des cartes de mode (synonyme d’être tiré à quatre épingles).

La buanderie a pignon sur rue

La buanderie québécoise est l’équivalent d’une laverie ou d’une blanchisserie.

La façade d'une buanderie dans un quartier populaire de Montréal. Qu Québec, le mot buanderie signifie lavoir commercial, blanchisserie, laverie. Alors qu'en France, buanderie décrit la pièce où on fait la lessive dans une maison, un appartement.

Un jeune homme se tient à l’extérieur de la buanderie en attendant que son lavage soit terminé.

— Il fait si chaud l’été dans la buanderie, que parfois je m’y sens mal.

— On n’arrête pas le progrès. À ma buanderie, il offre maintenant le Wi-Fi. J’aimerais seulement qu’il ait des laveuses (lave-linge) plus rapides et des sécheuses (sèche-linges) qui sèchent vraiment.

Source de la photo : M, à la gloire des buanderies. Vous pourrez y lire une entrevue avec un Français de Toulouse qui découvre les électroménagers du Québec.

Aller chez le nettoyeur

Au Québec, nous n’allons pas au pressing, car ce mot n’est pas utilisé de ce côté-ci de l’Atlantique. Nous allons plutôt chez le nettoyeur.

La façade d'un nettoyeur. Le mot nettoyeur au Québec est l'équivalent d'un pressing en France, un établissement où l'on fait nettoyer et repasser ses vêtements.

— Je dois aller chercher mes pantalons chez le nettoyeur avant d’aller chercher le petit à l’école.

— J’ai failli acheter une franchise d’un nettoyeur, mais les longues heures de travail m’ont découragé de faire le saut.

— Un salon de massage miteux vient d’ouvrir à côté du nettoyeur et de la buanderie. C’est difficile de ne pas sauter aux conclusions.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris