La salle est paquetée de gars paquetés

Paqueter est un mot québécois qui, pour compliquer sa compréhension par les Français, a plusieurs sens très différents les uns des autres.

D’abord, être paqueté signifie « être ivre, être saoul ».

— Incroyable, Jules est arrivé paqueté à son mariage.

— Hier, soir, il a encore conduit paqueté. Un jour, il va tuer quelqu’un.

— Je n’en reviens juste pas ! Hier, au centre commercial, le père Noël était paqueté. Il marmonnait des phrases incompréhensibles aux petits.

J’ai presque fini de paqueter

Paqueter veut aussi dire « mettre en paquet, remplir des boîtes ». Et dépaqueter signifie « défaire, vider des boîtes ».

— J’ai fini de paqueter, je suis prêt à déménager.

— C’est moi qui vais paqueter la vaisselle.

— Je n’avais pas fini de dépaqueter mes boîtes qu’il fallait déjà que je déménage de nouveau.

Je paquette mes petits

L’expression paqueter ses petits est synonyme de « ramasser ses affaires et s’en aller ». Il n’est donc pas nécessaire d’avoir des enfants pour paqueter ses petits.

— La prochaine fois que mon mari se paquette la fraise, moi je paquette mes petits.

— Si tu ne paies pas ta partie du loyer à la fin du mois, tu paquettes tes petits et tu disparais de ma vie.

Paqueter une salle

Paqueter une salle, c’est une façon plus ou moins honnête de remplir une salle, ou une réunion, de sympathisants (volontaires ou payés) à une cause.

— Il a paqueté la salle avec des membres de sa famille pour être certain de gagner le vote.

Paqueter peut aussi vouloir dire « être entassé ».

— Nous étions paquetés comme des sardines dans la boîte de nuit. On dépassait certainement la limite permise par la loi.

Se paqueter la fraise

Se paqueter la fraise est synonyme de « boire ou de manger avec excès ».

— Je me promets de me paqueter la fraise durant mon prochain voyage dans le Sud.

— En vacances, monsieur se paquette la fraise, pendant ce temps-là, c’est moi qui dois m’occuper seule des petits.

 

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris