Jouer fessier

L’expression jouer fessier signifie « agir de façon très prudente, ne prendre aucun risque ». Cette expression possède habituellement une légère connotation négative. On sous-entend alors un manque de courage, une prudence injustifiée. Les gens qui « jouent fessier » adhère au dicton « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ».

— Depuis que je suis malade, je joue fessier avec mes placements.

— Mon père n’aime pas que je prenne des risques financiers. Comme fonctionnaire, il a joué fessier toute sa vie.

— Si on veut profiter de la vie, il faut parfois arrêter de jouer fessier et foncer.

À noter que l’expression jouer fessier est de niveau familier sans être vulgaire. Il est donc très rare de la retrouver dans le titre d’un article de journal comme on peut le voir dans l’image ci-dessous. Ce titre fait référence à la Caisse de dépôt et placement du Québec, un investisseur institutionnel responsable, entre autres, de la gestion du régime des rentes du Québec.

Jouer chicken

Comme synonyme de jouer fessier, nous utilisons aussi l’expression franglaise jouer chicken (poulet). Toutefois, jouer chicken est plus intense : alors que jouer fessier indique une prudence élevée, jouer chicken fait allusion à de la couardise.

Lorsqu’on joue fessier au Québec, on se fera peut-être traité de «chicken», l’équivalent français de poule mouillée ou de poltron.

— C’est injuste ! Dès qu’un homme fait montre de prudence, il se fait accuser de jouer chicken.

— Pourquoi prendre des risques stupides ? Je préfère jouer chicken que d’avoir des problèmes sans arrêt.

— La vie nous réserve trop de mauvaises surprises pour prendre des risques. Moi, je joue chicken. Voilà. J’assume.

Pour découvrir le mot pissou, un synonyme amusant du chicken québécois, nous vous invitons à lire l’article Le pissou québécois.

Jouer aux fesses

Il est facile pour un non-Québécois de confondre jouer aux fesses et jouer fessier. Pourtant ces deux expressions reflètent des réalités très différentes. En effet, jouer aux fesses signifie « avoir des rapports sexuels ».

— Mon ado est à l’âge où tout ce qui l’intéresse, c’est de jouer aux fesses.

— Le dimanche matin, j’aime bien jouer aux fesses, mais ma blonde (copine) préfère aller bruncher.

— J’ai loué une chambre dans une auberge pour jouer aux fesses. À la place, on a fait la tournée des boutiques d’artisanat. Tu parles d’un manque de communication !

Pour approfondir votre connaissance du mot «blonde», n’hésitez pas à consulter l’article L’amour est aveugle, mais il n’est pas sourd.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris