Gougoune ou babouche?

Pour parler des sandales de plage en caoutchouc mousse ou en plastique léger, certains Québécois emploient le mot babouche, alors que d’autres préfèrent le terme gougoune.

Babouche et gougoune sont de parfaits synonymes. Tong, leur équivalent français, est très peu utilisé au Québec.

Le paradis pour moi, c’est quand je me promène en babouche sur une plage.

— Je me suis brûlé la plante des pieds en marchant sur le sable brûlant, car j’avais laissé mes babouches à l’hôtel.

— En vacances, dès le lever du soleil, je saute dans mes babouches et je fonce vers la plage.

— Les jeunes portent maintenant des bas (chaussettes) blancs dans leurs babouches. Je n’en reviens pas. Pour ma génération, des bas blancs et des sandales, c’était le sommet de la quétainerie (ringardise).

Dans la langue québécoise, le mot gougoune est synonyme du tong français.
Source : HuffPost Québec

— Il y a dix ou vingt ans, on ne voyait presque jamais des gens se promener en gougounes dans la rue. Aujourd’hui, c’est courant, même dans les bureaux. Les temps changent, mais pas toujours pour le mieux.

— Au gym, je prends toujours ma douche avec des gougounes pour éviter d’attraper des verrues plantaires.

Les mots connaissent parfois une évolution étrange et déroutante. Par exemple, le dictionnaire définit le mot babouche comme suit : « chaussure de cuir, sans quartier de derrière ni talon, portée dans les pays islamiques. Pantoufle dont l’aspect rappelle cette chaussure ». Au fil du temps, par association, le mot babouche est devenu synonyme de « sandale de plage » au Québec.

Les deux autres sens du mot gougoune

Alors que l’utilisation du mot babouche se limite aux sandales en plastique, le terme gougoune est aussi employé pour décrire deux réalités très différentes : une pantoufle et, quoique plus rarement, une femme écervelée.

— Ma grand-mère me tricote encore des gougounes en Phentex (marque de commerce relative à une laine acrylique).

— Rex a encore mangé mes gougounes. C’est la troisième paire qu’il bouffe ce mois-ci.

— Je contrôle mal ma voix. Quand je m’énerve, elle devient aiguë et je passe pour une gougoune. Je préfère alors me taire.

— Dans une boutique à Marseille, j’ai demandé au vendeur où étaient les babouches. Il m’a regardé de façon étrange. J’avais oublié qu’en France, ils ne comprennent pas le mot babouche. Quelle gougoune je suis parfois !

Le mot gougoune tirerait son origine du mot anglais goon qui désigne soit une brute soit une personne stupide. Cette définition ne nous renseigne absolument pas sur l’origine de gougoune comme synonyme de sandale de plage, mais nous informe tout de même sur le sens d’écervelé.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris