La farce plate est tombée à plat

Pour un Québécois, l’adjectif plate signifie «monotone, endormant». À noter que l’adjectif plate conserve la même forme au féminin et au masculin. Par exemple, la blague est plate, le film est plate.

Découvrez les nombreuses significations du mot plate en québécois.

La réunion était plate à mort.

— Je n’aime pas écouter des comédies. Je trouve ça plate.

— Je ne te reconnais pas. Tu es tellement plate depuis que tu t’es marié.

— Je trouve ma vie plate depuis que j’ai arrêté de boire.

Pour augmenter l’intensité du mot plate, on l’utilise aussi dans différentes locutions comme : c’était plate rare, c’était super plate, c’était plate en crisse (voir article sur les sacres), c’est plate à mort, etc.

En France, un des équivalents de plate est le mot barbant, qui est compris par les Québécois, même s’il est peu utilisé. En effet, les étudiants du Québec ne diront jamais que leurs cours sont barbants, mais ce n’est pas parce qu’ils s’y intéressent, c’est simplement qu’ils trouvent leurs cours plates.

Les autres sens de plate

L’adjectif plate peut aussi vouloir dire décevant ou regrettable.

Selon le contexte, le mot plate peut vouloir dire décevant, regrettable dans la langue québécoise.

— C’est plate qu’après avoir tant étudié, tu aies échoué à ton cours de français.

— Je trouve ça plate qu’on ne se voie plus depuis le divorce de ta sœur.

— C’est plate, mais la vie est faite comme ça : une épreuve après l’autre.

Une farce plate

Une farce au Québec est synonyme de plaisanterie. Une farce plate est donc une plaisanterie ennuyeuse ou une blague ratée.

— Au souper, sa farce plate est tombée à plat. Il y a eu un long moment de silence.

— Jules raconte une bonne blague pour dix farces plates. Il gagnerait à se taire.

Une farce plate peut aussi être une blague de mauvais goût, déplacée.

— Il crée toujours des malaises avec ses farces plates.

— Il fait exprès de toujours sortir ses farces plates au mauvais moment.

C’est donc ben dull !

 Au Québec, on utilise aussi le mot anglais dull comme synonyme de «plate, ennuyeux, morne».

— Cette année, je n’irai pas voir le spectacle des finissants, je trouve ça dull à mort.

— Tu ne viens pas à la soirée avec nous! T’es donc ben dull.

À noter que « T’es donc ben » (Tu es donc bien) sert de superlatif dans la langue parlée.

Il est trop drabe

On emploie aussi le mot drabe comme un synonyme de « terne, ennuyeux, sans caractère».

— As-tu vu le nouvel amoureux de Julie? C’est un petit bonhomme drabe.

— On dirait qu’ils le font exprès, ils n’engagent que des gens drabes.

Le mot drabe peut aussi qualifier un style artistique, vestimentaire ou décoratif.

— Ses habits sont toujours aussi drabes. On le dirait d’une autre génération. Je suis certain qu’il s’entendrait bien avec ma grand-mère. »

— As-tu vu la nouvelle décoration du bureau? C’est difficile de faire plus drabe.

 

Pour découvrir d’autres mots ou expressions québécoises, visitez notre dictionnaire. 

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris