Faire le tour du mot tour

Encore une fois, un mot français a donné des fruits bien québécois. En effet, le mot «tour» se retrouve dans plusieurs expressions si bien intégrées dans notre «parler» que peu de Québécois se doute qu’elles sont pour la plupart incomprises des autres francophones.

Avoir le tour

L’expression avoir le tour signifie avoir le don de faire quelque chose, d’avoir une habileté particulière dans un domaine d’activité précise.

«J’aime assez ma nouvelle gardienne, elle a le tour avec les enfants».

Remarque : le mot gardienne au Québec veut dire une jeune fille qui garde les enfants, généralement de façon occasionnelle.

« Ma petite gardienne ne vient plus les vendredis et les samedis soirs depuis qu’elle s’est fait son premier amoureux. »

Le terme anglais «baby-sitter» n’est presque jamais utilisé au Québec. On ne l’entend qu’au cinéma dans les films français… ou ceux doublés en France.

On peut aussi avoir le tour de faire damner quelqu’un, de l’agacer, de lui faire perdre patience.

«Je ne sais pas comment il fait, mais mon petit voisin a vraiment le tour de me faire damner

«Je n’ai jamais eu un élève qui avait autant le tour de me faire damner.»

Un tour du chapeau

Et presque tous les Québécois rêvent de réaliser un tour du chapeau, c’est-à-dire de marquer trois buts dans un même match de hockey.

«Ça fait deux mois qu’il se traîne les pieds sur la glace, et puis soudainement, il réussit un tour du chapeau

Par extension, on peut réussir un tour du chapeau au soccer (football européen), et dans d’autres sphères d’activité.

Le tour du jardin

« Quand tu auras fait le tour de mon jardin…» Cette expression, qui signifie quand tu auras mon expérience, se dit généralement sur un ton condescendant à un plus jeune.

«Mon petit, quand tu auras fait le tour de mon jardin, tu pourras me donner des conseils. En attendant, fais donc ce que je te dis…»

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris