Égoportrait et les nouveaux mots québécois du dictionnaire

Chaque année, les dictionnaires Larousse et Le Robert ouvrent leurs pages à quelques mots et expressions du Québec.

Cette année, Larousse accueille égoportrait, synonyme de «selfie». Un égoportrait est un autoportrait photographique que l’on prend soi-même, généralement avec un téléphone intelligent que l’on tient à bout de bras ou à l’aide d’une perche ou d’une baguette extensible.

Égoportrait : dictionnaire québécois. Les nouveaux mots du dictionnaire Larousse qui proviennent du Québec.

Elle prend des égoportraits partout, vraiment partout.

— Justin Trudeau, le nouveau premier ministre, adore prendre des égoportraits entouré de ses admirateurs.

— Mon fils a passé les vacances à prendre des égoportraits, puis à les mettre sur sa page Facebook.

— Jules est mort en prenant un égoportrait. Il est tombé du haut d’une falaise!

Des sens bien québécois

Certains mots sont déjà présents les dictionnaires, mais de nouveaux sens québécois s’y sont greffés cette année.

Baver : défier, se moquer de quelqu’un, le provoquer avec des paroles blessantes;  un baveux signifie une personne au caractère arrogant, effronté ou conflictuel.

— Jules me bave sans arrêt. Un jour, je vais lui en mettre toute une!

Chansonnier : chanteur qui se produit dans les bars, ou lors de petits événements, en interprétant des chansons, souvent seul à la guitare.

— Hier soir, Jules faisait ses débuts comme chansonnier. Il était très nerveux.

Lunatique : être distrait, dans la lune, avoir la tête ailleurs. (À noter que lunatique comme synonyme de sujet aux sautes d’humeur ou capricieux est méconnu au Québec).

— Mon fils est lunatique. C’est la troisième fois cette semaine qu’il perd ses clés.

Jongler: être songeur, perdu dans ses propres pensées, réfléchir.

— Laisse-moi une journée ou deux pour y jongler, et je vais te revenir avec une réponse.

Pitonner : presser une touche, un bouton, un piton (pour activer le mécanisme d’un appareil); utiliser un appareil à clavier, pratiquer le zapping.

— Mon fils est un passionné d’informatique. Il passe des nuits blanches à pitonner sur son ordinateur. (Découvrez les expressions avec le mot piton.)

— Je déteste écouter la télévision avec mon conjoint; il n’arrête pas de pitonner.

L’expression «courir la galipote»

Le dictionnaire Robert accueille dans ses pages l’expression québécoise courir la galipote. Cette expression signifie rechercher des aventures amoureuses, courir les filles, faire la fête.

— J’ai quitté mon mari. Il s’intéressait plus à courir la galipote qu’à passer du temps avec moi et les enfants.

L’expression courir la prétentaine, qui signifie aussi partir à la recherche de conquêtes amoureuses, est très peu connue au Québec.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris