Je capote ben raide

Au Québec, le mot capoter possède plusieurs significations qui sont inconnues ailleurs dans la francophonie. Capoter peut vouloir dire de perdre la tête, perdre le contrôle de soi ou s’énerver.

— J’ai capoté quand j’ai appris que j’avais été accepté à l’école de théâtre.

— Dès que Julie est soumise à un peu de pression, elle se met à capoter.

— Arrête donc de capoter. C’est juste une erreur.

Être capoté

Dans certains contextes, l’adjectif capoté signifie avoir perdu contact avec la réalité, être dingue, être cinglé.

— C’est impossible de vivre avec Jules. Il est ben trop capoté!

— Je la savais extravagante, mais jamais je ne l’avais imaginée aussi capotée.

— Mon nouveau collègue est vraiment capoté. Ça ne sert à rien d’essayer de s’entendre avec lui.

Capoter sur quelque chose ou quelqu’un

Capoter sur quelque chose ou quelqu’un signifie se passionner pour cette chose ou cette personne.

— Je capote sur Julie. Je ne mange plus, je ne dors plus. Il faut que je la revoie.

— Je capote sur la danse classique depuis que j’ai 5 ans.

— Jules capote sur les films de Star Wars. Il voyage même aux États-Unis pour participer à des congrès.

Capoter ben raide

L’adjectif et l’adverbe raide possèdent aussi un sens bien québécois. En effet, raide peut être synonyme de complètement, totalement. Il se place alors après le mot qu’il modifie. Il s’emploie aussi le plus souvent avec «ben» («bien» en langue familière).

— Je capote ben raide sur le ski. J’aimerais vivre en hiver à longueur d’année.

— J’ai eu tellement peur que j’ai figé ben raide.

— Ils étaient saouls raides. Ils ne parvenaient même plus à prononcer un seul mot.

Dans le sens de complètement, totalement, raide est souvent employé en combinaison avec fou ou folle. La locution fou raide signifie fou à lier, complètement barjo.

— Mon nouveau patron est fou raide.

— J’ai refusé de faire la cascade. Même pour moi, c’était fou raide.

— Jules est fou raide. Avant lui, je n’avais jamais fréquenté quelqu’un d’aussi capoté. Deux ans après notre rupture, il me harcelait encore.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris