Comprendre le mot écœurant

«La ville va être écœurante dans trois ans, dit Denis Coderre. Mais c’est sûr qu’il faut faire des sacrifices entre-temps. » (Denis Coderre, maire de Montréal)

Au Québec, et plus particulièrement à Montréal, le mot écœurant exprime plusieurs réalités contradictoires.

Dictionnaire québécois : les différentes ignifications du mot écoœurant.

La pizza est écœurante.

En effet, écœurant est un mot schtroumpf. Il prend le sens que veut bien lui donner la personne qui parle.

Écœurant peut être synonyme de très bon, formidable, extraordinaire comme il peut vouloir dire mauvais, dégoûtant, répugnant. Écœurant sert aussi à décrire un salaud, un enfoiré.

Pour bien comprendre le sens du mot écœurant, nous devons nous fier au contexte et à l’intonation du locuteur.

Dans la déclaration du maire Denis Coderre, écœurante signifie formidable, du moins nous l’espérons.

Le film était écœurant

Un film écœurant peut être super bon comme il peut être dégoûtant.

« Le film était écœurant. Il faut absolument que tu le voies. »

« Le film était écœurant. J’ai perdu ma soirée. »

On peut aussi voir un film écœurant accompagné d’un écœurant. Dans ce cas, deux moins ne font pas un plus.

Un écœurant

Si quelqu’un vous traite d’écœurant, cette personne ne vous aime pas. Elle vous déteste. Il n’y a aucun doute possible. Vous n’avez donc pas besoin de lui demander des clarifications pour vous assurer du sens du mot écœurant.

— T’es rien qu’un écœurant. Je ne veux plus jamais t’adresser la parole de toute ma vie.

— C’est un écœurant. Il volerait sa propre mère sans hésiter. En fait, je crois qu’il l’a déjà fait.

— Notre nouveau coach est un écœurant. Il prend plaisir à nous humilier.

Une écœuranterie

Le mot écœuranterie ne laisse place à aucune interprétation et possède une très forte connotation négative. Il est synonyme de quelque chose qui soulève le cœur, une saloperie ou une parole (ou action) qui exprime le mépris à l’endroit d’une personne.

— Je n’ai jamais vu une telle écœuranterie. Il y avait du sang partout.

— J’ai quitté Bob. Il m’a fait une écœuranterie de trop.

— Plutôt que de me congédier, mon patron multiplie les écœuranteries pour que je démissionne.

Écœurer quelqu’un

Écœurer quelqu’un, c’est le narguer, le harceler.

— Si Bob n’arrête pas de m’écœurer, je vais lui mettre mon poing dans la figure.

— Mon patron n’arrêtait pas de m’écœurer pour tout et pour rien. J’en ai fait une dépression.

— Je ne comprends pas pourquoi il prend plaisir à écœurer tout le monde. Un jour quelqu’un va lui faire payer.

Par contre, «il m’écoeure» peut vouloir dire dégoûter dans le sens physique du terme, celui de provoquer une réaction d’aversion, de répugnance.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris