Cinq expressions à découvrir

 

1 — Avoir une crotte sur le coeur: avoir un souci, une peine, une rancœur. « Elle ne lui a pas encore reparlé depuis leur rupture. Elle a encore une crotte sur le cœur.»

2 — Il n’y a pas de quoi se pitcher sur les murs: quelque chose qui n’a rien d’extraordinaire (pichter, to pitch, synonyme de lancer, jeter). Par exemple, à la sortie d’un restaurant encensé par la critique un client légèrement déçu pourrait dire : « C’était bien, mais rien pour se pitcher sur les murs.»

3 — Manger ses bas (ou sa chemise) : s’inquiéter, paniquer. «Chaque fois que la bourse trébuche, il mange ses bas.» Dans certains cas, cette expression signifie aussi qu’une personne a beaucoup perdu. « Je n’aurais jamais dû ouvrir ce restaurant, j’y ai mangé mes bas. »

4 — Pelleter des nuages : rêver sans tenir compte des contraintes réelles. Pelleteur de nuages : un idéaliste ou un enthousiaste dépourvu de sens pratique.

5 — Se prendre pour le nombril du monde: 
personne égocentrique qui croit que le monde, et même l’univers, tourne autour de lui. « Il se prend pour le nombril du monde. »

À noter qu’au Québec, nous ne prononçons pas le «l» à la fin du mot nombril. Nous disons un «nombri».

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris