Ça ne prend pas la tête à Papineau

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour saisir le sens de « ça ne prend pas la tête à Papineau », puisque cette expression signifie que quelque chose n’est pas très difficile à comprendre.

Les Québécois utilisent beaucoup cette expression, même s’ils connaissent peu l’histoire de Louis-Joseph Papineau. Ce dernier était un avocat et politicien, reconnu pour sa grande intelligence, qui a mené les patriotes durant la rébellion de 1837. L’expression a survécu, alors que le souvenir de l’homme s’est perdu dans les limbes du passé.

L'expression québécoise « ça ne prend pas la tête à Papineau » signifie qu'une chose n’est pourtant pas difficile à comprendre.
Voici Louis-Joseph Papineau, photographié en 1865, la première tête à Papineau.

— Ce café est imbuvable! Pourtant, ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre comment la machine à café fonctionne.

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour faire de l’argent à la Bourse. Ça prend un peu de chance, de bons contacts et beaucoup de capital.

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre qu’on se fait passer un sapin.

À l’oral, nous ajoutons souvent l’adverbe « pourtant » à l’expression pour en accentuer le côté insultant. Nous omettons alors le « ne » pour en améliorer le rythme : « ça prend pourtant pas la tête à Papineau… » Ce pourtant bien placé est une façon d’ajouter l’insulte à l’injure.

Ce n’est pas la tête à Papineau

Nous pouvons aussi nous passer du verbe prendre. Nous disons alors « ce n’est pas la tête à Papineau » pour déclarer qu’untel n’est pas très intelligent.

— Jules n’est pas complètement idiot, mais il faut bien l’avouer, ce n’est pas la tête à Papineau.

— Mon nouveau conseiller financier, ce n’est vraiment pas la tête à Papineau. Je crois que je vais devoir changer d’institution financière si je veux prendre ma retraite un jour.

— Faites-moi confiance, je ne suis peut-être pas la tête à Papineau, mais je sais où je m’en vais.

Nous pouvons dire « avoir la tête à Papineau » pour qualifier quelqu’un d’intelligent. Toutefois, cette tournure positive est rarement employée. De nos jours, cette expression est presque toujours employée à la forme négative.

La chanson La tête à Papineau

Pour terminer, nous vous présentons la chanson La tête à Papineau, des Cowboys fringants, un groupe de musique folk québécois.

« Ça prend pas la tête à Papineau pour s’rendre compte
Qu’on manque le métro »

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris