C’est avec des cennes qu’on fait des piastres

Le proverbe québécois c’est avec des cennes qu’on fait des piastres signifie que c’est en économisant petit à petit qu’on accumule de grandes richesses.

Le mot cenne est le nom que nous donnons à notre petite monnaie. C’est une déformation du mot cent : un dollar est divisible en 100 unités d’une cenne (un cent).

Le proverbe québécois «c'est avec des cennes qu'on fait des piastres»
Source : La Presse +

La pièce d’une cenne, la cenne noire, n’est plus utilisée dans les échanges physiques, mais elle reste très présente dans notre langue. Dans les faits, la cenne noire, plaquée de cuivre, n’était pas vraiment noire, mais d’un brun plus ou moins foncé selon son âge.

Quant au mot piastre, il est synonyme de dollar.

— Je répète souvent à mes enfants que c’est avec des cennes qu’on fait des piastres, mais c’est comme si je parlais à des sourds.

Être proche de ses cennes

L’expression québécoise être proche de ses cennes est synonyme d’« être avare, être pingre ».

— Aujourd’hui, être économe est perçu comme un défaut. On se fait constamment accuser d’être trop proche de nos cennes.

— Jules est devenu millionnaire. Ça ne l’empêche pas d’être proche de ses cennes.

— Je suis trop proche de mes cennes pour m’acheter une voiture de luxe. Je n’y arrive tout simplement pas.

Pas méchants pour deux cennes

Les locutions pour deux cennes et pour cinq cennes sont synonymes de « pas du tout » ou « très peu ». Elles sont interchangeables selon la préférence du locuteur.

L’expression il n’est pas méchant pour deux cennes veut dire « il n’a pas un soupçon de malice ». Au Québec, on dit plutôt « il n’a pas une once de malice » (l’once est une unité de masse ou de volume anciennement utilisée au Canada).

— Même si Julie est devenue ministre, elle est restée très simple. Elle n’est pas snob pour deux cennes.

— Killer, mon chien de garde, n’est pas dangereux pour cinq cennes, a affirmé mon voisin aveuglé par son amour canin.

— Jules est imprudent. Il n’a pas cinq cennes de jugement. Un jour, il va lui arriver quelque chose de triste.

Ça vaut pas cinq cennes

Par contre, pour dire qu’une chose est de mauvaise qualité ou qu’un service est médiocre, nous utilisons la locution ça ne vaut pas cinq cennes (et jamais ça ne vaut pas deux cennes).

— J’ai essayé leur nouveau service de réservation sur Internet. Ça vaut pas cinq cennes cette affaire-là.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris