C’est la saison du bicycle au Québec

L’hiver est enfin terminé. C’est le moment de profiter du plein air et d’enfourcher son bicycle.

Au Québec, le mot bicycle, probablement un emprunt direct du bicycle anglais, est synonyme de vélo, de bicyclette. Toutefois, malgré l’influence anglaise, nous prononçons bicycle à la française ([bisikl] (son équivalent en phonétique).

Faire un tour de bicycle : dictionnaire québécois

Faire un tour de bicycle en famille.

Nous entendons souvent ces tournures de phrase.

— Je m’en vais faire un tour de bicycle.

— Où puis-je ranger mon bicycle?

Et même, malheureusement : — Je me suis fait voler mon bicycle.

Le mot vélo est aussi utilisé au Québec. En fait, depuis quelques années, vélo devient de plus en plus populaire. On pourrait même dire que, dans sa compétition avec le mot bicycle, il a gagné du terrain et a même pris les devants. Toutefois, bicycle conserve une place importante dans la langue familière.

— Il fait trop beau, je vais aller faire du bicycle.

— Où vas-tu?

— Pas loin, je vais juste faire le tour du bloc.

Piquer une fouille en faisant le tour du bloc

La locution «faire le tour du bloc» signifie tourner autour du pâté de maisons, faire une petite promenade dans le voisinage.

Mais faites attention : même si on ne fait que le tour du bloc, on peut piquer une fouille en vélo.

Piquer une fouille, ou prendre une fouille, est synonyme de tomber, faire une chute, se prendre une gamelle.

Il vient de piquer une fouille : dictionnaire québécois

Il vient de piquer une fouille.

J’ai piqué une de ces fouilles. Je suis chanceux de ne pas m’être blessé.

On peut aussi prendre une débarque, une expression synonyme de piquer une fouille.

J’ai pris une méchante débarque quand la roue de mon bicycle s’est coincée dans la bouche d’égout.

Le mystérieux bicycle à gaz

Nous utilisons parfois aussi la locution bicycle à gaz comme synonyme de moto ou de motocyclette.

Un beau bicycle à gaz : dictionnaire québécois

J’ai acheté un beau bicycle à gaz.

Un gars de bicycle

Encore plus subtil pour un non-Québécois, un gars de bicycle, ce n’est pas un passionné de vélo, mais un motard. Le terme motard au Québec possède souvent un sens péjoratif. En effet, être un motard signifie être membre d’une bande criminelle comme les Hells Angel (au Québec, les Hells Angel forment un groupe fortement criminalisé.)

Et chez nous, les motards se tiennent en gang, ou forment des gangs, synonyme de bande ou de groupe. Le mot gang n’a pas toujours une connotation négative. On peut tout autant croiser une gang de motards, une gang de voyous, qu’une gang d’amis ou une gang de filles.

— Cette année, j’ai une belle gang d’étudiants. C’est un vrai plaisir d’entrer en classe.

Il faut noter que le mot gang comme synonyme de bande de malfaiteurs est aussi utilisé en France, mais à une fréquence moindre qu’au Québec. De plus, sur le vieux continent, le mot gang devient masculin tandis qu’il est plus souvent employé au féminin au Canada.

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris