Quels sens les Québécois donnent-ils au mot bougon ?

Au Québec, le mot bougon signifie « d’humeur maussade », mais décrit aussi une personne malhonnête, un escroc qui vit aux dépens du système en multipliant les arnaques de tout style.

Le bougon typique fait preuve d’une infatigable débrouillardise lorsqu’il s’agit de trouver des façons d’en faire le moins possible.

Ce sens est né de la très populaire série télévisée Les Bougon, diffusée dans les années 2000. Cette série racontait l’histoire de la famille Bougon, des fraudeurs qui escroquaient sans vergogne quiconque avait le malheur de croiser leur chemin.

C’est ainsi que le mot bougon est devenu une insulte, qui s’est ensuite répandue dans la langue québécoise. C’est maintenant un terme très courant. On l’utilise même sans avoir vu la série.

— Une famille de bougons vient de déménager dans l’appartement au-dessus de chez nous. Ils ne paient pas leur loyer, mais ils ont assez d’argent pour aller à Cuba.

— Ma fille sort avec un bougon. Je pense qu’il n’a jamais travaillé une journée de sa vie. Il dit qu’il est écologiste et qu’il gagne sa vie en ramassant des canettes vides. Et ma fille le croit.

— À quoi ça sert d’être honnête ? Les bougons s’en tirent toujours mieux que nous autres.

Les BS ne sont pas tous des bougons

Dans la série télé, tous les membres de la famille Bougon recevaient l’aide sociale, ce qu’on appelle au Québec, le BS.

Le terme BS (bien-être social) est habituellement utilisé comme une insulte directe ou comme un terme dépréciatif. On peut « être sur le BS » ou « être un BS », ce qui ne veut pas dire qu’on soit un bougon, loin de là.

À noter qu’en plus d’être une insulte, BS est une faute, car bien-être social vient de l’anglais, welfare, qui signifie « allocation », « aide accordée en espèces ». La forme elliptique bien-être et l’abréviation BS sont donc à éviter.

Au Québec, il existe deux programmes d’aide financière qui s’adressent à des segments différents de la population : le Programme d’aide sociale et le Programme de solidarité sociale.

Les bougons de luxe

L’insulte bougon désigne tous ceux qui abusent du système. Donc, elle dénonce aussi les gens fortunés qui engraissent leur compte bancaire en vendant très cher des services à l’État ou en évitant de payer leur part d’impôt, notamment en utilisant les paradis fiscaux.

Source : La Presse

« On fait la chasse à la coiffeuse dans son sous-sol au lieu de s’attaquer aux véritables “bougons”, soit les riches qui évitent l’impôt, dénonce M. Khadir (député québécois). »

Pour en apprendre plus sur la langue québécoise

Un bougon est un crosseur, une autre insulte québécoise qui sert à décrire une personne malhonnête.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.