Articles pour comprendre le québécois

Le piton tout usage

Au Québec, le mot «piton» a plusieurs significations. D’abord, un piton est synonyme de jeton dans certains jeux de table ou de société.
De plus, le mot «piton» est aussi utilisé comme équivalent de touche de clavier, ou de boutons servant à actionner un mécanisme ou un appareil.

Lire la suite

Les mots de la rénovation au Québec

Dans le domaine de la rénovation, les Québécois parlent trois langues : le québécois, le français et l’anglais. Et nous les mélangeons sans logique apparente. Ce phénomène peut à l’occasion dérouter un Français qui travaille avec des Québécois. Il arrive même que dans une même conversation, une perceuse devienne une «drill» avant de redevenir une perceuse.

Lire la suite

Gang de crosseurs

Au Québec, le mot « crosseur » désigne une crapule, un magouilleur, un menteur, un tricheur, un voleur. C’est une grave insulte, d’un registre vulgaire.

Lire la suite

Tu es une grosse bolle

Le mot québécois «bolle» peut donner du fil à retordre à nos cousins de la francophonie. En effet, «bolle» peut vouloir dire trois choses distinctes : une personne très brillante, une cuvette de toilette ou une tête. C’est le contexte qui permet d’en déduire le sens.

Lire la suite

Les sens québécois du verbe sacrer

Venez découvrir les nombreux sens québécois du verbe sacrer : de proférer des jurons en utilisant des mots d’église à larguer quelqu’un, en passant par quitter précipitamment un lieu.

Lire la suite

Trois versions du mot broue

Pour comprendre l’expression «péter de la broue», il faut savoir que le mot broue possède plusieurs significations au Québec. Selon le contexte, ce nom tiré du mot anglais brew, signifie « bière », « mousse » ou « écume ».

Lire la suite

Le sens québécoise du verbe brailler

Au Québec, le verbe « brailler » a le sens de « pleurer », sans nécessairement posséder une connotation négative.

Lire la suite