Articles

Être un pichou

Le mot «pichou» est principalement utilisé dans l’expression «laid comme un pichou», synonyme de «laid comme un singe, laid comme un pou».
Ne confondez plus pichou, pitou et pissou.

Lire la suite

Boquer, un verbe québécois

Le verbe franglais «boquer» a d’abord été utilisé pour décrire un cheval rétif qui refuse d’obéir.
De nos jours, « boqué » qualifie des personnes entêtées, des têtes de pioche.

Lire la suite

Plusieurs emplois pour le mot job

Au Québec, le mot job a acquis le sens de « tâche, ouvrage à effectuer ». Et les Québécois emploient habituellement le mot job au féminin. Venez découvrir le mot jobine et l’expression «ça fait la job».

Lire la suite

La face cachée du mot face

Découvrez toutes les facettes du mot face grâce à ces neuf expressions québécoises. La signification de certaines d’entre elles est facile à déduire, alors que les plus opaques posent une énigme à résoudre pour les non-Québécois.

Lire la suite

Achale-moi pas!

Le verbe «achaler» signifie «déranger, agacer ou importuner». Dans certains contexte, achaler peut aussi être synonyme de «fous-moi la paix», «dégage». Nous l’employons aussi dans une formulation négative «ne pas être achalé» pour dire que quelqu’un est gonflé.

Lire la suite

Fesser quelqu’un ou quelque chose, fesser dans le tas

Au Québec, le verbe «fesser» possède aussi le sens de « cogner, frapper avec énergie ». Fesser, c’est donc bien plus que simplement donner la fessée à quelqu’un, c’est le frapper avec violence. On peut aussi bien fesser sur des personnes que sur des objets, même si l’idéal est de se contrôler. Quant à l’expression «fesser dans le tas», elle signifie « frapper, cogner au hasard ».

Lire la suite