Les mystérieux câline et câline de bine

Le juron câline est la version douce du sacre câlisse (ou câlice). Ce fameux câlisse est considéré comme très vulgaire, alors que câline est un juron plutôt inoffensif. Nous pouvons même dire que câline est un euphémisme de câlisse.

Les Québécois ont l’étrange habitude linguistique de sacrer, c’est-à-dire d’employer des mots d’église pour exprimer une émotion vive. C’est ainsi que le calice (coupe sacrée où se fait la consécration du vin lors de la messe catholique) est devenu câlisse.

Câline fait partie de la même famille de jurons que tabarnouche et tabarouette (déformation de tabernacle et du sacre tabarnak). On peut le dire devant des enfants et des grands-parents sans que cela n’offense personne. Toutefois, ces trois jurons « doux » appartiennent au registre familier.

Câline est surtout employé comme interjection.

Câline! Veux-tu bien arrêter tes niaiseries!

Câline que je suis tanné de me faire avoir. (Tanné signifie « agacé, à bout de patience »)

Voici une vidéo de l’humoriste québécois Martin Matte dans laquelle il utilise l’interjection câline.

Câline de bine

Câline de bine est une exclamation douce utilisée pour manifester son étonnement, sa surprise, sa déception ou sa frustration.

Plusieurs Français déduisent à tort que bine est une déformation du mot bien. Cette déduction ne les avance guère, car même avec cette interprétation, le sens de l’expression reste opaque.

Bine signifie « fève » ou « haricot ». C’est une déformation du mot bean anglais. Dans l’expression câline de bine, c’est seulement pour sa sonorité qu’on ajoute le mot bine.

Voici la vidéo d’une petite fille qui démontre son mécontentement en disant câline de bine.

Le mot bine est employé dans de nombreux contextes. Il ne sert donc pas qu’à ajouter une rime, sauf dans cette expression. Nous vous invitons à lire l’article consacré aux bines québécoises pour découvrir le sens de l’amusante expression avoir les yeux dans la graisse de bine.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.