Les fameuses bines québécoises

Le mot bine réserve bien des surprises aux Français, dont plusieurs supposent à tort que c’est une déformation du mot bien. Derrière le mot bine, se dissimule simplement le nom anglais des haricots : bean. Au fil du temps, les Québécois ont transformé le bean anglais en bine québécoise. Vous aurez sans doute remarqué que bine est féminin.

Une conserve de fèves au goût de sirop d'érable.
Lorsque j’étais à l’université, j’achetais des cannes de bines à la douzaine. C’était le repas le plus économique.

— Quand on était jeunes, on mangeait nos bines cuites avec des dizaines de gros morceaux de lard. C’était l’époque bénie où l’on ne se préoccupait pas encore de cholestérol.

— J’aime bien, de temps en temps, m’acheter une bonne canne de bines cuites dans le sirop d’érable. (Une canne est une boîte de conserve.)

— Je mange des bines une seule fois par année quand je vais à la cabane à sucre au printemps. Je les noie littéralement dans le sirop d’érable. Un vrai péché! (Une cabane à sucre est un bâtiment construit dans une forêt d’érables à sucre — appelée érablière — où l’on fabrique le sirop d’érable.)

Donner une bine

La locution donner une bine ne signifie pas « donner un haricot », mais plutôt « donner un petit coup de poing ».

Un homme donne un coup de poing sur l'épaule d'un collègue. Au Québec, on appelle ce petit coup de poing une bine.

— Eille, pourquoi tu m’as donné une bine?

— Dans le fond, il me cherchait, alors je lui ai donné une bine en pleine réunion. Il a été saisi par mon geste, et franchement, moi aussi. C’est parti tout seul. Me voilà sans emploi.

— Jules m’accuse de lui avoir donné un coup de poing. Franchement, ce n’était qu’une petite bine. Il est douillet le monsieur!

Bine et binette

Le mot bine peut aussi être employé comme diminutif de binette, synonyme de « face, visage ».

— Julie a vraiment une drôle de bine. J’ignore si elle est belle ou charmante. Mais elle a un petit quelque chose d’unique.

— Le lendemain de son congédiement pour insubordination, Jules s’est montré la bine au bureau. Il a vraiment un front de bœuf (du toupet).

Pour découvrir cette expression bovine, consultez l’article Avoir du front tout le tour de la tête.

Pour terminer dans le registre des bines, nous vous invitons à lire l’article sur l’amusante expression Avoir les yeux dans la graisse de bines.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.