Le petit boss des bécosses

L’expression le petit boss des bécosses est synonyme de petits chefs autoritaires et sans envergure.

Cette expression exprime à la perfection la réalité hiérarchique déplaisante des petits chefs détestables.

Pour bien savourer cette expression, il faut savoir que le mot bécosse, est probablement né d’une déformation de la locution anglaise back house , qui se traduit par « maison à l’arrière ». Ce terme désignait autrefois les latrines extérieures. Aujourd’hui, dans un registre familier, le mot bécosse désigne les toilettes en général, surtout celles qui sont mal entretenues.

Dans la langue québécoise, le mot bécosse signifiait toilette extérieure. Aujourd'hui, l'emploi de ce mot s'est répandu dans la langue familière comme synonyme de toilette en général.
À la colonie de vacances, il n’y a que des bécosses. Et moi qui suis dédaigneux.

— Quand j’étais jeune, disait mon arrière-grand-père, je devais me frayer un chemin dans la neige pour aller aux bécosses.

— Les bécosses de l’hôpital sont vraiment dégueulasses. Une vraie honte!

— Dès que je dois aller dans une bécosse, un miracle s’opère. Je constipe.

Une autre explication

Certains expliquent l’origine de bécosse par la déformation du mot because, un terme employé à une certaine époque par les anglophones pour parler des toilettes de façon pudique.

Le petit boss des bécosses

Nous utilisons donc l’expression le petit boss des bécosses pour dire qu’une personne profite d’une position d’autorité modeste pour agir de façon brusque, cassante et même dictatoriale. (Le mot anglais boss se traduit par « patron »).

— Depuis qu’il est devenu chef d’équipe, Jules n’arrête pas de nous crier des bêtises. Un vrai petit boss des bécosses comme je les déteste.

Boss des bécosses est aussi une insulte qu’on lance à quelqu’un qui se croit simplement supérieur, ou qui agit de façon désagréable, sans avoir nécessairement une position hiérarchique supérieure. Cette personne peut simplement se croire investie d’une autorité naturelle, alors qu’il n’est que pénible.

— Samedi, j’ai aidé ma belle-sœur à déménager. Quelle épreuve! Son mari est un vrai petit boss des bécosses. Je ne sais pas comment elle fait pour l’endurer.

— Ne te laisse pas ébranler par les insultes de Jules. C’est juste un petit boss des bécosses.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.