J’ai la patate fatiguée

Au Québec, le mot patate exprime plusieurs réalités différentes. Une de celle qui surprend le plus les Français et les Belges est l’emploi du mot patate à la place du mot cœur.

— J’arrête de courir, la patate va m’exploser.

— Je suis assez stressé, j’ai la patate qui bat à 210 à la minute.

Toutefois, le mot patate est d’abord employé comme synonyme de pomme de terre. Cette utilisation de patate est très répandue au Québec.

J’ai le goût d’une grosse patate

Nous employons aussi patate comme équivalent de frite. Nous disons aussi bien patate, patate frite que simplement frite. Les trois sont synonymes. L’équivalent français pomme frite est rarement employé au Québec.

La patete frite du Québec est la pomme frite de la France.
Même si je fais du cholestérol, je n’arrive pas à résister à une bonne grosse patate.

Au restaurant, il est très fréquent d’entendre :

— Je vais prendre deux hot-dog et une grosse patate.

— Je veux une bière avec ma patate frite.

Les mystérieuses patates pilées

Nos pommes de terre en purée sont généralement des patates pilées.

Au Québec, nous disons patate pilée comme synonyme de pomme de terre en purée.
Je garde toujours mes patates pilées pour la fin. Je les mélange avec le reste de la sauce. Un vrai délice.

Les mystérieuses patates brunes

Nos patates brunes sont des pommes de terre cuites dans le suc de la viande. Et finalement, nos patates sucréessont des pommes de terre douces. À noter,  les Québécois emploient aussi la locution pomme de terre, mais patate est beaucoup fréquent dans la langue parlée. Toutefois, la tournure pomme frite (pour pomme de terre frite), populaire en France, est peu connue au Québec.

Faire patate au Québec

L’expression québécoise faire patate signifie échouer, rater son coup, manquer son objectif. Cette expression imagée est utilisée dans un contexte familier et peut s’employer pour décrire une situation où l’on n’a pas atteint le résultat escompté.

— J’ai ouvert un casse-croûte (petit restaurant où l’on sert des repas légers), mais j’ai fait patate. J’ai perdu toutes mes économies.

— J’ai encore fait patate à mon examen de français. C’est la troisième fois que je me plante.

Lâche pas la patate

Quant à l’expression lâche pas la patate, qui nous vient de la Louisiane, elle signifie tenir bon, ne pas abandonner.

— Jules a une volonté de fer. Il ne lâche jamais la patate avant d’avoir réussi.

Lâche pas la patate. Il te reste seulement un kilomètre avant la fin du marathon.

Être dans les patates

Au Québec, il nous arrive d’être dans les patates. Nous sommes alors dans l’erreur. Être dans les patates est synonyme de se tromper, de se gourer (peu connu au Québec).

— J’étais complètement dans les patates, je croyais parler à Pierre, alors que c’est Jules que j’avais au bout du fil.

— Tu es dans les patates sur toute la ligne. Je n’ai jamais travaillé sur dans une ferme.  

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.