Être greyé

Le verbe greyer (ou gréer, gréyer, grayer) signifie « équiper, munir de tout le matériel nécessaire » ou « préparer, monter, installer ». De plus, la forme pronominale se greyer veut aussi dire « s’habiller, se vêtir ».

Greyer est une déformation du verbe gréer qui, lui, viendrait du mot scandinave greida, « action de garnir un navire de l’équipement nécessaire ».

Noter que ce verbe n’est plus d’utilisation courante, car la jeune génération ne semble pas l’avoir adopté.

— Jules est bien greyé pour aller en forêt. Il a même des insecticides contre chaque sorte de bébittes (insectes).

— Veux-tu greyer la table pendant que je prépare le souper (dîner) ?

— Les codes sociaux ont changé. Les gens ne se greyent même plus convenablement pour assister à des funérailles.

L’autre sens d’être greyé

Être greyé peut aussi avoir une connotation sexuelle : être très équipé, c’est-à-dire avoir de gros seins pour une femme et un gros pénis pour un homme.

— Au gym (salle de sport), Jules passe beaucoup de temps dans la douche. Mais ce n’est pas par ce qu’il est greyé de même (qu’il est aussi membré) qu’il doit être exhibitionniste.

— As-tu vu la blonde de Jules ? Elle est greyée rare ! (Elle est drôlement pulpeuse !)

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.