Chanter la pomme

Que veux dire l’expression chanter la pomme ?

L’expression québécoise «chanter la pomme» signifie « faire la cour à quelqu’un, chercher à séduire par des flatteries ».

L'expression chanter la pomme signifie faire la cour à quelqu'un, tenter de séduire. Un petit garçon de quatre ans fait un baise-main à une petite fille, qui lui sourit timidement.
À quatre ans, le petit Jules a déjà commencé à chanter la pomme. Et il sait comment s’y prendre.

Dans cette expression, la pomme ne serait pas la pomme biblique, fruit de la tentation, source de tous les maux qui accablent l’humanité.

Certains historiens avancent plutôt l’hypothèse que chanter la pomme serait un glissement vocalique du mot paume au mot pomme. Cette mutation remonterait à l’époque où tous les contacts physiques entre jeunes qui se faisaient la cour étaient étroitement surveillés par les parents et les curés. En effet, le Québec a longtemps été une terre très chaste marquée par l’influence considérable de l’Église catholique. Seuls de rares attouchements, comme la pression de la paume lors de danses, permettaient aux prétendants de s’envoyer des messages muets, de démontrer leurs intérêts amoureux et de partager leur désir.

L’expression a survécu

Aujourd’hui, nous pouvons chanter la pomme sans avoir à nous cacher, ni même à dissimuler nos intentions. Le contexte a changé radicalement, mais l’expression a survécu.

— À son nouveau travail, Julie se fait chanter la pomme par ses collègues. Elle se sent rajeunie de vingt ans.

— Aujourd’hui, nous pouvons difficilement prendre le temps de chanter la pomme à l’être aimé. Le web a détruit les bonnes vieilles façons de faire la cour. Plus aucun romantisme, que de l’efficacité numérique!

— Quand il s’agit de chanter la pomme, Jules, c’est un champion. Mais quand vient le temps d’honorer ses engagements, c’est une tout autre histoire.

Chanter la pomme possède parfois une connotation négative : nous lui accolons alors le sens de « manipuler ».

— Chaque fois que Julie se fait chanter la pomme, elle tombe dans le panneau. Rien ne la guérit de sa naïveté.

Chanteur de pomme

Quant à la locution chanteur de pomme, elle est presque toujours synonyme de « beau parleur ».

— J’ignore pourquoi les femmes aiment Jules. Juste à voir, on voit bien que c’est juste un chanteur de pomme.

— Le premier ministre ressemblait à un chanteur de pomme avec sa liste de promesses que personne ne croyait.

Note linguistique : il existe un désaccord sur l’accord de pomme dans cette locution. Plusieurs préfèrent pomme au singulier, d’autres optent plutôt pour le pluriel. La règle ne semble pas absolue.

Nous vous invitons à lire l’article La saison des pommes achève.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.