Ça ne prend pas la tête à Papineau

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour saisir le sens de « ça ne prend pas la tête à Papineau », puisque cette expression signifie que quelque chose n’est pas très difficile à comprendre.

Les Québécois utilisent beaucoup cette expression, même s’ils connaissent peu l’histoire de Louis-Joseph Papineau. Ce dernier était un avocat et politicien, reconnu pour sa grande intelligence, qui a mené les patriotes durant la rébellion de 1837. L’expression a survécu, alors que le souvenir de l’homme s’est perdu dans les limbes du passé.

L'expression québécoise « ça ne prend pas la tête à Papineau » signifie qu'une chose n’est pourtant pas difficile à comprendre.
Voici Louis-Joseph Papineau, photographié en 1865, la première tête à Papineau.

— Ce café est imbuvable! Pourtant, ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre comment la machine à café fonctionne.

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour faire de l’argent à la Bourse. Ça prend un peu de chance, de bons contacts et beaucoup de capital.

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre qu’on se fait passer un sapin.

À l’oral, nous ajoutons souvent l’adverbe « pourtant » à l’expression pour en accentuer le côté insultant. Nous omettons alors le « ne » pour en améliorer le rythme : « ça prend pourtant pas la tête à Papineau… » Ce pourtant bien placé est une façon d’ajouter l’insulte à l’injure.

Ce n’est pas la tête à Papineau

Nous pouvons aussi nous passer du verbe prendre. Nous disons alors « ce n’est pas la tête à Papineau » pour déclarer qu’untel n’est pas très intelligent.

— Jules n’est pas complètement idiot, mais il faut bien l’avouer, ce n’est pas la tête à Papineau.

— Mon nouveau conseiller financier, ce n’est vraiment pas la tête à Papineau. Je crois que je vais devoir changer d’institution financière si je veux prendre ma retraite un jour.

— Faites-moi confiance, je ne suis peut-être pas la tête à Papineau, mais je sais où je m’en vais.

Nous pouvons dire « avoir la tête à Papineau » pour qualifier quelqu’un d’intelligent. Toutefois, cette tournure positive est rarement employée. De nos jours, cette expression est presque toujours employée à la forme négative.

La chanson La tête à Papineau

Pour terminer, nous vous présentons la chanson La tête à Papineau, des Cowboys fringants, un groupe de musique folk québécois.

« Ça prend pas la tête à Papineau pour s’rendre compte
Qu’on manque le métro »

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.