C’est quoi la patente ?

En raison de ses nombreux sens possibles, le mot patente est souvent difficile à comprendre. Dans cet article, nous vous aidons à y voir plus clair.

D’abord, patente fait référence à un objet quelconque dont on ignore le nom. Ce mot générique est très utile pour dépeindre un objet difficile à nommer ou à décrire. Une patente, c’est un bidule, un zinzin, un cossin (objet sans valeur, babiole).

Le mot patente peut aussi désigner un objet étrange dont on ignore la fonction ou l’utilité.

Patente peut aussi s’appliquer à des concepts intangibles, des idées abstraites. Dans ce contexte, ce mot prend une connotation négative : c’est quelque chose d’inutilement compliqué.

Une patente à gosse

Le mot patente a donné naissance à la locution patente à gosse, un terme péjoratif qui signifie « objet inutile, assemblage bizarre, appareil qui fonctionne mal ou organisation dont la structure est inefficace, incohérente, alambiquée ».

Le ministre Fitzgibbon qualifie de «patente à gosse» le montage financier mal fait d'un immense projet minier.

Image : Le ministre Fitzgibbon qualifie de « patente à gosse » le montage financier boiteux d’un immense projet minier.

Certains termes ont pris un nouveau sens en traversant l’Atlantique. Un exemple notable est le mot gosse, qui signifie « couille » au Québec et « enfant » en France.

Toutefois, dans la locution patente à gosse, le mot gosse se rapporte plutôt au verbe gosser.

À l’origine, le verbe gosser signifiait « tailler approximativement un morceau de bois avec un couteau ou un canif ». Au fil du temps, ce verbe a pris le sens de « créer ou réparer approximativement quelque chose ».

Exemple :

— Je t’ai gossé une nouvelle serrure, mais tu devras bientôt en installer une neuve.

Le patenteux

Patenteux est un mot québécois qui signifie « inventeur, bricoleur, personne qui crée ou répare des objets à partir de moyens de fortune ».

Contrairement au sens péjoratif de patente à gosse, le mot patenteux est habituellement perçu de manière positive, car nous aimons le côté imaginatif et la débrouillardise des patenteux.

Mon oncle est un vrai patenteux. Il a transformé une vieille cafetière en pressoir à jus de pomme.
Mon oncle est un vrai patenteux. Il a transformé une vieille cafetière en pressoir à jus de pomme.

Une drôle d’amanchure

Le mot amanchure signifie « objet bizarre, ridicule ou inutile ». Nous l’employons aussi pour désigner : un travail mal fait, bâclé ; une organisation boiteuse, inutilement compliquée. Amanchure peut être considérée comme un synonyme de patente.

Amanchure est un dérivé du verbe amancher qui signifie « disposer bizarrement quelque chose » ou « bâcler une installation ou une réparation ».

Exemple :

— C’est quoi cette amanchure-là ? Veux-tu bien me dire qui a amanché la toilette comme ça ?

Une amanchure peut aussi être : un vêtement ridicule ; une personne bizarre, laide ou mal habillée ; ou encore une personne costaude, balèze.

Exemple :

— As-tu vu l’amanchure que Jules portait aux funérailles de sa tante ? Il doit faire par exprès (agir intentionnellement). Je ne peux pas croire !

Mais attention, être amanché peut aussi avoir un sens très grivois. Il signifie alors « avoir des attributs sexuels avantageux ».

Exemple :

— C’est surprenant avec son physique frêle, mais Jules est amanché comme un taureau. Ça doit expliquer pourquoi il passe autant de temps dans la douche au gym (à la salle de sport).

Les expressions amanché pour veiller tard et équipé pour veiller tard servent à décrire une personne de très belle apparence ou présentant des attributs physiques au-dessus de la moyenne. Cette expression s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes, mais elle est surtout employée par des hommes un peu colons (personne fruste, ignorante). Des mononcles, quoi.

Et être mal amanché n’est pas l’antonyme d’être amanché pour veiller tard. Être mal amanché signifie « être en difficulté, être en mauvais état ».

Jules est mal amanché. À la sortie du bar, une gang (bande) de gars chauds (saouls) l’ont planté (battu) sans raison.
Jules est mal amanché. À la sortie du bar, une gang (bande) de gars chauds (saouls) l’ont planté (battu) sans raison.

À la forme pronominale, s’amancher pour signifie « prendre des dispositions (souvent bizarres) pour faire quelque chose ».

Exemple :

— Tu t’amanches toujours pour avoir l’air fou quand tu te présentes à des entrevues. Après, tu te demandes pourquoi ça ne fonctionne jamais.

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.