Adon ou ben d’adon ?

Vous est-il déjà arrivé d’entendre le terme adon, ou des expressions telles que c’est bien d’adon ou il est vraiment d’adon ?

Le mot adon trouve son origine dans le domaine maritime, plus précisément dans le vent d’adon, qui représente un vent favorable pour la navigation à voile. En latin populaire, le verbe adonnare signifie « se diriger vers ». De même, en ancien et moyen français, adon signifiait « don » ou « présent ».

Il est donc probable que le sens québécois du mot adon découle de ces deux sources.

Un adon

Dans la langue québécoise, le mot adon signifie « coïncidence, hasard, heureux concours de circonstances, qui tombe à propos ».

Non mais quel adon ! On ne s’est pas vu depuis quand ? L’université ?

Exemples :

— Je n’aurais jamais imaginé te rencontrer ici. Quel bel adon !

— Tu parles d’un adon ! Après nous être perdus de vue pendant vingt ans, nous voilà voisins. J’en reviens pas !

— C’est par un pur adon que je me retrouve dans le même restaurant que toi. Je te jure que je ne te suivais pas.

Être d’adon

La locution être d’adon veut dire « être serviable, avoir un caractère facile ».

Exemples :

— Ne t’inquiète pas, Jules va comprendre ton retard. Il est ben d’adon.

— Je suis heureux de travailler en équipe avec toi, je t’ai toujours trouvé ben d’adon.

— Mon voisin est ben d’adon. Toujours souriant, toujours prêt à rendre service.

Note : dans la langue parlée, le mot bien se transforme souvent en « ben » (prononcer « bin »).

Si une personne s’adapte aisément à diverses situations, on peut donc dire qu’elle « est d’adon ». À l’opposé, si quelqu’un est peu enclin au changement, obstiné ou difficile à vivre, on peut facilement le qualifier de « pas d’adon ».

Les différents sens du verbe adonner

Quant au verbe adonner, presque disparu dans le reste de la francophonie, il signifie « bien tomber », « de tomber à pic ».

Exemples :

— Tu dois annuler notre rendez-vous ? Ne t’inquiète pas, ça adonne bien. J’ai tout un mal de bloc (migraine, mal de tête) !

— J’ai fini de payer mon hypothèque (prêt hypothécaire) juste avant la montée des taux hypothécaires. Ça a vraiment bien adonné.

— Ça adonne bien que tu arrives maintenant ! J’avais justement besoin d’une paire de bras pour m’aider à monter le frigidaire à l’étage.

Adonner peut aussi vouloir dire « convenir à ».

— Est-ce que ça t’adonnerait de venir demain plutôt que samedi?

— Pas de soucis, tu iras chercher mes affaires quand ça t’adonnera.

— Tu passeras nous voir quand ça t’adonnera.

On s’adonne bien

En France comme au Québec, le verbe pronominal s’adonner signifie « pratiquer régulièrement une activité ».

— Jules s’adonne au piano depuis qu’il a six ans.

Mais au Québec s’adonner peut aussi vouloir dire « avoir de bons rapports avec quelqu’un, bien s’entendre avec quelqu’un ».

Mon chien et mon chat s’adonnent étrangement bien.

Exemples :

— Je suis très chanceux. Ma femme et ma mère s’adonnent bien.

— Je m’adonne bien avec mon nouveau patron. Ma vie va être beaucoup plus facile.

— Mes deux frères ne s’adonnent pas du tout. On fête Noël le 24 avec l’un et le 25 avec l’autre.

Et s’adonner est aussi synonyme de « se trouver à faire quelque chose ».

— Je m’adonnais à magasiner (faire du shopping) dans le quartier, alors j’ai décidé d’appliquer (postuler) pour un emploi dans votre commerce.

Si vous désirez découvrir d’autres mots du Québec, nous vous invitons à consulter notre dictionnaire québécois.

Source des photographies : Depositphotos.com

Partagez cet article!

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris

Nous utilisons votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer l’infolettre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.