Des expressions québécoises qui tombent à point

Le verbe tomber se trouve au centre de nombreuses expressions françaises. Au Québec, nous avons ajouté à cette liste plusieurs expressions de notre cru. Nous vous invitons à découvrir tomber dans la face de quelqu’un, tomber sur les nerfs, tomber sur la rate, tomber en amour et finalement tomber en bas de sa chaise.

Tomber dans la face de quelqu’un

L’expression tomber dans la face de quelqu’un signifie «agresser verbalement quelqu’un, l’insulter».

Pour bien comprendre cette expression, il faut savoir que le mot face est synonyme de «visage».

Le patron nous a tombé dans la face pour un détail insignifiant.

— Mon patron m’est encore tombé dans la face ce matin.

— Jules est tellement susceptible qu’il tombe dans la face de quiconque ne dit pas exactement comme lui.

On peut tomber dans la face de quelqu’un, et on peut aussi lui sauter dans la face. Les deux expressions sont presque synonymes. Toutefois, l’emploi du verbe sauter indique un degré de véhémence plus élevé.

— Attention, Jules est de mauvaise humeur ce matin. Il va encore sauter dans la face de quelqu’un à la moindre occasion.

Tomber sur les nerfs

L’expression tomber sur les nerfs veut dire «énerver, exaspérer». Quelqu’un peut nous tomber sur les nerfs, mais on peut aussi lui tomber sur les nerfs. Cette expression fonctionne dans les deux directions.

Jules me tombe sur les nerfs avec ses jeux de mots idiots.

— Le mari de ma sœur me tombe sur les nerfs. Après cinq minutes, j’ai le goût de le frapper.

Nous employons aussi la variante tomber sur le gros nerf. C’est une version superlative de tomber sur les nerfs.

— Est-ce que c’est moi qui suis rendu vieux ? Mais la musique hip-hop me tombe sur le gros nerf.

En plus de tomber sur les nerfs des gens, nous pouvons leur tomber sur la rate. Dans ce cas, nous ne le faisons pas rire, comme l’expression se dilater la rate pourrait le suggérer. Bien au contraire, nous les énervons royalement.

Finalement, quand on exaspère quelqu’un, on peut aussi lui tomber sur le système.

Tomber en amour

Au Québec, on tombe en amour. Cette expression, calquée sur l’anglais «fall in love», est extrêmement répandue.

L’automne, c’est la plus belle saison pour tomber en amour.

— Jules tombe en amour trois fois par jour.

— Ça faisait cinq ans que je n’étais pas tombé en amour. Cette fois, je le sens, c’est la bonne.

Comme en Belgique, au Québec, on peut tomber dans l’œil de quelqu’un. Toutefois, au Québec dit aussi tomber dans l’œil à quelqu’un. C’est-à-dire qu’on lui plait physiquement. L’expression synonyme taper dans l’œil est rarement utilisée au Québec.

Tomber en bas de sa chaise

L’expression tomber en bas de sa chaise signifie «être très surpris». C’est l’équivalent des expressions tomber à la renverse ou tomber des nues.

— Je suis tombé en bas de ma chaise quand j’ai appris que Julie avait quitté Jules.

— Il est tombé en bas de sa chaise quand je lui ai dit que j’avais gagné à la loterie.

Il arrive parfois qu’on soit jeté en bas de sa chaise, mais cette variante est plus rare que tomber en bas de sa chase.

 

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris