La souffleuse épeurante

L’hiver cogne à nos portes et nous devons sortir l’artillerie lourde pour le combattre. Heureusement, nous avons la souffleuse et la gratte pour nous aider à combattre les bancs de neige, ces terribles envahisseurs saisonniers qui reviennent nous hanter chaque année.

Attention à la souffleuse !

La souffleuse est un chasse-neige à soufflerie. Une machine épeurante sans laquelle nous ne pourrions rouler dans nos rues l’hiver. Épeurant signifie qui fait peur, effrayant, terrifiant.

La souffleuse : dictionnaire québécois

 

— Je dois aller déplacer ma voiture. La souffleuse va passer d’ici quelques heures.

— Je me suis fait réveiller par le vacarme de la souffleuse à 4 heures du matin.

— Quand j’étais petit, je ne voulais pas être camionneur, je voulais être conducteur de souffleuse.

Il existe aussi des petites souffleuses pour usage domestique. Ne soyez donc pas surpris si vous entendez : «je me suis acheté une souffleuse pour déneiger l’entrée de mon garage».

Attention à la gratte !

La gratte est un camion muni d’un immense grattoir (lame recourbée) qui pousse la neige sur le côté de la rue. Le terme chasse-neige, son synonyme, est rarement employé au Québec.

La gratte : dictionnaire québécois

— Je venais de finir de déblayer ma voiture quand la gratte est passée et l’a ensevelie de nouveau.

— Hier, j’ai eu un accident. Ma voiture a glissé sur une plaque de glace et j’ai foncé dans la gratte.

— Le conducteur de la gratte a été arrêté en état d’ébriété. Il a démoli six voitures avant de se faire arrêter par les policiers.

Nous appelons aussi «gratte» une pelle individuelle dont la lame recourbée permet de pousser la neige devant soi.

Attention aux bancs de neige !

Au Québec, on dit banc de neige pour parler d’une accumulation de neige. Le mot congère est parfois employé dans les médias, mais il n’est presque jamais utilisé dans la vie de tous les jours.

Ma voiture est ensevelie sous les bancs de neige.

Ma voiture est ensevelie sous les bancs de neige.

— Ça m’a pris deux heures pour sortir ma voiture du banc de neige.

— Pour économiser de l’argent, la Ville va cesser de ramasser les bancs de neige à partir de la fin février.

— La route pour aller à mon chalet (maison de campagne) est bloquée par un gros banc de neige.

Certains avancent que la locution «banc de neige» est un emprunt à l’anglais snow bank. Toutefois, la locution «banc de neige» qui remonterait au 16e siècle, soit avant la Conquête, serait donc bien d’origine française. Elle est d’ailleurs construite sur le même modèle que la locution «banc de sable».

 

Il n’y a pas seulement les Québécois qui se sont adaptés à l’hiver. Les animaux aussi. Nous avons découvert ce quiz consacré aux animaux du froid. C’est une belle occasion de de découvrir la formidable adaptabilité des certaines espèces aux températures glaciales.

 

Inscription à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre (newsletter) pour recevoir les nouveaux articles publiés sur Traduction du français au français.

Je m’inscris