Articles

Mon beau pitou

Le mot «pitou» est un terme affectueux que les Québécois utilisent pour désigner un chien. Il est synonyme de toutou, chien-chien. Mais le mot pitou n’est pas réservé qu’aux chiens, il peut aussi être employé à l’adresse d’un enfant, d’un fiancé ou d’un mari. Il est alors synonyme de «mon petit, mon amour, mon chéri».

Lire la suite

Danger d’explosion: il est crinqué ben raide!

Au Québec, le verbe «crinquer», tiré de l’anglais to crank, possède plusieurs significations. D’abord, nous l’utilisons dans le sens de remonter à la main un mécanisme. Par extension, ce verbe a pris le sens de «remonter le moral de quelqu’un, le motiver, le stimuler, le requinquer», mais aussi celui d’être en colère, d’être remonté «ben raide» contre quelqu’un.

Lire la suite

Se faire griller au Québec

Pour les vacanciers d’Europe qui veulent se prélasser sur le bord de l’un de nombreux lacs, sachez qu’au Québec, on bronze peu, mais on «grille» beaucoup. Eh oui, comme les saucisses.
Par contre, nous pouvons pas interchanger ces verbes dans d’autres contextes. Par exemple, nous pouvons griller de la viande, mais nous ne pouvons pas la bronzer.

Lire la suite

Le petit train va loin

Le proverbe québécois «petit train va loin» signifie que c’est prenant soin de faire les choses correctement, dans le bon ordre, qu’on s’assure du succès d’un projet. Autrement dit, ce n’est pas en précipitant les choses qu’on obtient les meilleurs résultats.
On peut considérer «petit train va loin» comme l’équivalent approximatif de «qui veut voyager loin ménage sa monture». Venez aussi découvrir les différences de sens entre «faire du train» et «faire le train».

Lire la suite

Attention : elle a son voyage!

Les Québécois adorent voyager, mais détestent «Avoir leur voyage». En effet, avoir son voyage signifie «en avoir marre», «en avoir assez», «en avoir sa claque»

Lire la suite

Être une germaine

L’expression québécoise «être une germaine» est un jeu de mots créé par la combinaison des verbes gérer et mener qui sert à décrire une femme autoritaire et contrôlante.

Lire la suite

Avoir une crotte sur le cœur

Au Québec, nous donnons au mot cœur certains sens qui sont inconnus ailleurs dans la francophonie. Par exemple, d’un côté et l’autre de l’Atlantique, la locution sans cœur signifie «être dur, insensible». Toutefois, au Canada, «sans cœur» peut aussi vouloir dire «être paresseux». Et l’expression imagée «avoir une crotte sur le cœur» veut dire éprouver de la rancœur, de l’amertume.

Lire la suite